Ecrêtage des crues de la Lèze par implantation d'ouvrages hydrauliques

A la suite des nombreux dégâts occasionnés lors de la crue de Juin 2000, dans la vallée de la Lèze, située dans les départements de l'Ariège et de la Haute-Garonne, les riverains ont sollicité la RTM (Restauration des Terrains en Montagne, rattachée à l'ONF), pour une étude visant à diminuer l'impact d'une telle crue.

C'est dans ce cadre que nous avons été chargés de réaliser une première étude sur l'implantation d'ouvrages écrêteurs sur des affluents de la Lèze en quantifiant leur impact en terme de hauteur d'eau et de volume à stocker. Nous avons du alors procéder à des études préalables à toute modélisation tel que la description du bassin versant de la Lèze dans sa et l'étude de la crue de juin 2000, prise comme crue de référence.

Ces études ont permis de rassembler un certain nombre de données nécessaires au calage et à l'utilisation d'un logiciel Pluie-Débit, le logiciel HEC-HMS développé par un organisme scientifique de l'armée américaine. Il a demandé en premier lieu un travail de documentation sur son fonctionnement.

C'est pourquoi, nous avons réalisé un manuel d'utilisation et un manuel de références techniques qui pourra également servir aux utilisateurs ultérieurs, avant d'effectuer le calage sur la crue et d'obtenir des résultats quant aux volumes d'eau à stocker pour un écrêtage de 20 à 100cm d'une crue de retour 50 ans. Finalement, une étude d'impact environnemental, en terme de coût, a été abordé à travers la méthodologie nécessaire à sa réalisation.

Répartition du travail:

Embâcle au pont de Pailhès après la crue de Juin 2000