Etude d'une plage corse avec le code ARTEMIS.
par Julien Pennecot et Benoit Seille.








Objectif:
Le but de cette etude est d'apprendre a se servir du logiciel Artemis en s'attaquant a un cas concret: l'etude de la houle dans la baie de pinarello. Pinarello est une ville situe en bord de mer sur la cote sud est de la Corse, sur la carte, cela correspond a la fleche  Vardiola. Nous avons voulu essayer de travailler sur un cas concret pour pouvoir juger de la pertinence des resultats calcules. En effet, puisque l'un des membres de ce binome connait bien la plage de Pinarello, il est possible de comparer vaguement, les calculs a la realite. Le but etant de retrouver des vagues importantes dans le fond de la baie si certaines conditions sont reunis. Ces vagues en font un tres bon spot pour faire de la planche.

Maillage du domaine.
Tout d'abord, nous n'avons pas reussit a se procurer de carte de bathymetrie de la baie de pinarello. Mais nous avons quand continuer dans cette voie en se servant d'un dessin de la bathymetrie. Nous avons ensuite digitalise ce dessin a l'aide d'une table a digitaliser situe a l'IMFT.
Le domaine etudier est compose de plusieurs zones:


On voit sur ce premier graphe, les lignes bathimetriques qui ont servi a digitaliser le domaine. Puis a l'aide de matisse, nous avons maille le domaine. On a choisit une taille de maille d'environ 30 metres de cotes sur l'ensemble du domaine et de 10 metres sur la zone qui defini le passage entre l'ile et le reste du domaine. Maillage du passage entre l'ile et le reste du domaine:

Le domaine ainsi maille estr composer de 8100 mailles, il aurait fallu prendre plus de points de maillage pour pouvoir mieux simuler la houle dans le domaine. En effet il est recommender d'avoir environ 10 points de maillage sur une longueur d'onde. Il serait interessant de refaire un maillage plus rafiner avec par exemple un points de maillage tous les cinq metres.
On peut donc visualiser la bathymetrie sur l'ensemble du domaine a l'aide de Rubens:

On peut deja constater qu'il y a quelques erreurs sur le maillage: on voit en dehors de l'ilot (roscana), plusieurs zones blanches dans le domaine, il y a donc des zones ou la bathymetrie est nulle et donc il va donc y avoir des bancs decouvrants succeptibles de faire planter Artemis.
 

Callage du modele.

Dans un premier temps, il etait necessaire de verifier la pertinence du modele avec des essais sur des cas bien connus. Comme par exemple, l'arrivee d'une onde plane sur une plage avec le deferlement qui en resulte.
On a donc d'abord cree le maillage suivant pour simuler une plage. Il sagit d'un plan incline de 400 metres de long et 100 metres de larges, la cote du plan a son extremite gauche est moins 15 metres (le large) et elle est nulle a son extremite droite (la plage). On fait entrer une onde plane a l'extremite gauche du domaine et on la laisse se propager jusqu'a la plage. Les bords lateraux du domaine sont des zones solides non reflechissante. Le dispositif simule une onde qui se deplace dans un canal incline.

Clicker ici pour les fichier geo et conlim de ce maillage.

On choisit de faire entrer une houle de 2 metres avec une periode de 7 secondes.
 

Clicker ici pour les fichier cas et arte.f.

On obtient le resultat suivant:



On voit bien ici la propagation des vagues vers la droite, il s'agit bien d'une onde plane. Par contre, la hauteur des vagues parait suspectes. on a bien propagation d'une vague de deux metres, mais leur hauteur diminue lorsque l'on se rapproche du bord de la plage. On devrait voir la hauteur des vagues qui augmente au lieu de diminuer.
On peut, pour expliquer ce phenomene, regarder le deferlement dans le domaine etudie.

On s'apercoit sur ce graphique, que les vagues commencent a diminuer au moment ou les vagues deferlent. Les vagues deferlent directement, elle n'ont pas le temps de grossir, c'est peut etre lier au fond qui a une pente trop forte. On va donc essayer dans un deuxieme temps de prendre le meme domaine mais avec une pente moins forte, pour voir si on peut bien voir la legere diminution puis l'augmentation de la taille des vagues lorsqu'elles arrivent sur une plage.
 
 
  HAUT