Introduction.e


 

boule.gif (3849 octets) L'Océan comme source d'énergie.

 

"Réfléchissez au mouvement des vagues, au flux et au reflux, au va-et-vient des marées, l'Océan est une immense force perdue" écrivait Victor Hugo dans Quatre-Vingt-Treize. Pourtant, dès le XIIème siècle, l'homme avait déjà compris comment exploiter cette force inépuisable en construisant en bord de mer des moulins à marées. En améliorant cette technique il semblait possible de produire de l'électricité à grande échelle.

 

 

 

 

boule.gif (3849 octets) Origine du projet de l'Usine de la Rance.

 

Les marées représentent une source d'énergie considérable. Si l'on savait en utiliser 20% on pourrait en tirer 400 milliards de kWh. Ainsi, les hommes se sont très rapidement intéressés à réutiliser cette énergie.

En ce qui concerne l'usine marémotrice française, l'idée de l'aménagement de l'estuaire de la Rance fut initiée par Gérard Boisnoer en 1921. Dans son étude sur l'utilisation des marées, celui-ci recommande un site particulier :

"En attendant que les conditions économiques aient rendu nécessaire l'utilisation des faibles marées, de celle de La Rochelle et de Brest, c'est par la région de Saint-Malo qu'il faut commencer et dans cette région, c'est la Rance qui, en raison  des conditions exceptionnelles dans lesquelles elle se présente, est tout indiquée pour être la 1ère grande usine marémotrice."

Estuaire de La Rance

En effet, comme nous le verrons lors de la présentation de l'usine, l'estuaire de la Rance présente toutes les caractéristiques favorables à l'implantation d'une telle usine :

- de fortes marées

- un emplacement facilement accessible aux engins de Génie Civil

- un réseau électrique dans l'arrière pays capable de s'adapter aux fluctuations de l'énergie des marées

 

 

 

boule.gif (3849 octets) Un projet exceptionnel.

L'usine marémotrice de la Rance fut conçue en 1943 par la SEUM (Société d'Étude pour l'Utilisation des Marées). Néanmoins, les premiers chantiers ne débutèrent dans l'estuaire de la Rance qu'en 1961. Il s'agissait entre autre de construire :

- un barrage de 330 m de long qui abriterait les turbines

- une écluse pour le passage des embarcations

- une digue mobile en enrochement de 165 m de long

- un barrage mobile constitué de 6 vannes pour l'équilibrage rapide des niveaux  (vidage/remplissage du bassin)

Ouvrage dans son état actuel

Pour des raisons de commodité et de sécurité, il fut décidé de construire l'ouvrage à sec. Il fallait donc élever deux barrages provisoires pour protéger l'ouvrage de l'eau (côté estuaire/côté mer). Le travail dura 2 ans. En juillet 1963, la Rance était coupée de l'Océan et le terrain asséché pour toute la durée de la construction de l'ouvrage qui exigera encore trois ans de travail. Au total il aura donc fallu vingt-cinq ans d'études, six ans de travaux et 620 millions de francs ( soit plus de 3.5 milliards de francs réactualisés) pour édifier la première usine marémotrice au monde. Elle fut inaugurée le 26 novembre 1967 par le Général de Gaulle et définitivement reliée au réseau E.D.F. le 4 décembre de cette même année.

 

 

 


Navigation

Index Présentation de l'usine