LE VOL DES INSECTES




  • Comment les insectes volent-ils ?
    Avec un corps très gros et des ailes épaisses, comment les insectes réussissent-ils à voler ?
    L'aérodynamique de l'avion est fondée sur la présence de quatre forces : poussée, traînée, portance et poids. Si cette théorie est appliquée à l'insecte, on arrive à la conclusion que leur vol est impossible. En fait, c'est l'hypothèse de stationnarité utilisée pour concevoir les avions qui est à remettre en cause. En effet, la principale source de portance (70%) est le battement d'aile qui modifie sans cesse l'écoulement autour du corps de l'insecte.
    Nous nous sommes donc intéressées au vol des insectes en écoulement instationnaire en mettant en évidence les forces aérodynamiques créées lors du battement d'aile d'une mouche.




    LA MOUCHE
    Ordre : diptère, Sous-ordre : brachycères ou cyclorhaphes, Famille : muscidae.
    Rapide et agile, la mouche est un des insectes les plus élaborés. Il existe plus de 100 000 espèces différentes réparties dans le monde entier.
    La mouche ordinaire musca domestiqua mesure 7 à 8 mm de longueur. Ses yeux sont disproportionnés, rouges et présentent d'innombrables facettes. La mouche possède une paire d'ailes et deux embryons d'ailes appelés haltères qui lui permettent de se propulser et de se diriger. Grâce à de puissants muscles, la mouche peut battre des ailes plus de 200 fois par seconde. Elle se déplace à une vitesse de 7 kilomètres par heure et peut parcourir 10 kilomètres par jour.

    LA DROSOPHILE
    La mouche drosophile drosophila melanogaster est l'insecte le plus étudié en biologie.

  • Recherches sur le vol des insectes
    Pour comprendre comment la mouche battait des ailes, des scientifiques ont placé une mouche au bout d'une tige et ont filmé le déplacement de ses ailes. Lors de cette expérience réalisée à l'université de Berkeley (CA,USA), il a fallu créer un système incitant l'insecte à battre des ailes puisqu'il était suspendu dans l'air. C'est là l'intérêt de l'écran vert que l'on peut apercevoir sur la photo de droite. En effet, la mouche se dirige naturellement vers les franges de couleur noire. En modifiant la couleur des pixels de cet écran du vert au noir, l'insecte est obligé de voler en conséquence.


    Les images ci-dessus sont extraites de l'article "Le vol des insectes" du mensuel Pour la Science d'août 2001.


    L'image ci-dessus est extraite d'un documentaire diffusé sur National Geographic.