MOTORISATION




Le dispositif de motorisation est assez complexe. Un mouvement de rotation doit être associé à un mouvement de translation.

  • Translation
    Le laboratoire d'électrotechnique a mis à notre disposition un chariot permettant de déplacer l'aile en translation à une vitesse de 12cm.s-1 sur une distance de 48 cm. Ce chariot est suffisamment solide pour supporter le poids du motoréducteur et de l'aile.


  • Rotation
    A l'aide d'un motoréducteur et d'un dispositif électronique comportant des capteurs électromagnétiques, il a été possible de créer un mouvement de rotation de 180° au moment exact où le chariot est en bout de course. La vitesse de rotation de l'axe du motoréducteur est de 27 tours.min-1.
    Voici les caractéristiques du motoréducteur :

    Tension (V): 12
    Vitesses de sortie (tr.min-1) : 54
    Rapports (i): 80
    Masse (g) : 130
    Puissance utile maximum (W) : 1
    Echauffement boîtier (°C) : 50
    Charge axiale (statique) daN : 1
    Charge radiale (statique) daN : 8
    Puissance utile nominale (W) : 0.9
    Couple maximum admissible sur le réducteur en régime permanent (pour 1 million de tours) Nm : 0.5
    Moteur : 82 840 0
    Réducteur : 81 021 0


  • Circuit électronique pour la rotation
    Sur la photographie ci-dessous, on distingue le motoréducteur vu d'en-haut ainsi que les deux composants électroniques appelés relais (boîtiers noirs en-dessous du scotch bleu) qui permettent de faire fonctionner alternativement les capteurs électromagnétiques. Ces capteurs sont placés sur la planche de bois supportant le moteur et de part et d'autre de l'axe de rotation du moteur (l'angle entre les deux capteurs est de 180°). Un aimant est collé sur cet axe.
    Pendant le mouvement de translation du chariot, l'axe est fixe et l'aimant se trouve un face du capteur actif. Au moment où le chariot fait demi-tour (la vitesse de translation s'annule), ce premier capteur se désactive et l'autre prend le relai. Ainsi l'aimant est attiré par le second capteur : l'axe de rotation du moteur et l'aile tournent alors de 180°.



    Voici le circuit de commande des relais permettant le contrôle de la rotation de l'aile.