Résultats

Le but de ce projet était de délivrer des configurations pouvant être mises en place pour l'exploitation de quatre puits. Cet objectif a été atteint et deux propositions ont été faites à l'aide des logiciels Olga et Tacite.

Les deux 'nouveautés' de l'édition 2001, à savoir l'utilisation de Olga et l'étude de l'activation par gas lift, se sont avérées délicates à mettre en œuvre dans un premier temps. Une fois ce temps d'adaptation passé, elles ont permis une nouvelle approche du sujet, encore plus complète et plus pertinente, et ont permis d'ajouter encore au réalisme du projet.

Enfin, donner une préférence à l'une ou l'autre des configurations développées ici sort du cadre stricte de l'étude technique : les deux configurations envisagées sont différentes sur un grand nombre de paramètres décisifs. En conséquence, à la lumière des seuls éléments techniques et économiques développés dans ce rapport, il apparaît difficile de privilégier une solution plutôt qu'une autre. Les deux configurations sous entendent une stratégie différente et il appartient à l'industriel exploitant du gisement de choisir parmi les solutions proposées par le bureau d'études, LA solution adaptée à ses besoins et à sa stratégie à long terme.

Top Bottom


 Intérêts de l'étude

 Travail en équipe

Ce projet a été une occasion unique d'expérimenter le travail en équipe dans un contexte de travail d'ingénieur. Nous avons dû apprendre à gérer les contraintes liées à ce type d'organisation pour éviter toute perte de temps et tout travail redondant. Il a donc fallu s'organiser en équipe, coordonner l'avancement du projet, mettre en place une communication effective entre les entités pour permettre la circulation des informations et des idées.

 Connaissances

A travers ce projet, nous avons pu nous confronter à une situation industrielle et sortir ainsi du carcan académique. En particulier, nous avons eu à retravailler le cahier des charges qui comportait des incohérences. C'est pourquoi deux configurations ont été proposées : l'une respectant le débit initial désiré et l'autre respectant les diamètres des pipes. C'est une situation à laquelle le contexte académique nous confronte rarement, et cela s'est avéré formateur de pouvoir se retrouver en face d'un tel dilemme, fréquent dans le mode industriel. Ces petits problèmes nous ont permis de nous poser des questions sur nos connaissances et sur la meilleure façon de s'adapter.

De plus, contrairement à nombre de projets, chaque élève a participé à l'ensemble du noyau du projet et non juste à une tâche. Les seules tâches qui ont été faites de manière plus individuelle concernent en effet la rédaction des rapports pour lesquels chaque groupe avait sa propre partie, son propre rôle. Ceci a nettement participé à l'intérêt de ce projet car chacun en sort avec une vision précise de ce qui a été réalisé et non une connaissance exclusive d'une sous partie.

Enfin, ce projet nous a permis de découvrir de l'intérieur le monde du pétrole, ce qui a été formateur à double titre :

  1. Confronter la rigueur de l'approche théorique inculquée lors de nos études à l'ENSEEIHT avec la flexibilité du contexte industriel. Cela a aussi été l'occasion de découvrir une application importante des écoulements diphasiques et pouvoir enfin appliquer nos connaissances à un cas concret.
  2. Apporter des éléments nouveaux à notre culture personnelle sur un univers fortement impliqué dans notre vie de tous les jours. Cela peut s'avérer particulièrement intéressant pour les personnes qui se destinent à travailler dans ce milieu.
 Réalisme

Notre projet porte sur un cas réel : l'huile et les caractéristiques du réservoir sont issues de données industrielles. Ceci a largement participé à l'intérêt de ce BEI. De plus, nous avons attaché beaucoup d'importance à rester dans les limites d'un cas industriel pour préserver l'aspect réaliste du projet. Par exemple, nous avons limité le gas lift à des taux de gaz réalistes. De même, nous avons limité les débits de production à des taux raisonnables.

Par ailleurs, nous avons eu l'opportunité de comparer les paramètres choisis dans le cadre de notre étude (diamètres, débits, configuration spatiale…) avec des exploitations existantes, et nous avons été satisfaits de nous apercevoir que nos choix concordaient avec ceux des ingénieurs de bureau d'études des grands groupes pétroliers… On peut dès lors espérer avoir proposé des solutions techniques vraiment réalistes !

 Regrets

Nous regrettons un peu le manque de transparence rencontré dans le milieu professionnel et le manque d'information qui en résulte. En effet, il est quasiment impossible de s'informer sur les études industrielles pour des problèmes de confidentialité et nombre de professionnels ne connaissent qu'une partie des études. Par conséquent, nous ne disposons que de peu d'informations sur notre cas. En particulier, nous n'avons pas eu la possibilité de nous renseigner sur les activités parallèles à notre étude comme, par exemple, l'étude des réservoirs (estimation des capacités et de la durée de vie) , les pompes utilisées pour le gas lift ou les capacités des FPSO à traiter et stocker les huiles. Nous aurions bien aimé obtenir quelques renseignements sur ces études annexes ne serait-ce que pour information générale.

 

Top Bottom


 Confidentialité des données

Nous regrettons un peu le manque de transparence rencontré dans le milieu professionnel et le manque d'information qui en résulte. En effet, il est quasiment impossible de s'informer sur les études industrielles pour des problèmes de confidentialité et nombre de professionnels ne connaissent qu'une partie des études. Par conséquent, nous ne disposons que de peu d'informations sur notre cas. En particulier, nous n'avons pas eu la possibilité de nous renseigner sur les activités parallèles à notre étude comme, par exemple, l'étude des réservoirs (estimation des capacités et de la durée de vie) , les pompes utilisées pour le gas lift ou les capacités des FPSO à traiter et stocker les huiles. Nous aurions bien aimé obtenir quelques renseignements sur ces études annexes ne serait ce que pour information générale.

Top Bottom


 Remerciements

Nous remercions M. LEGENDRE, notre responsable de BEI, M. FABRE pour ses interventions à titre d'expert, M. FLACHARD, notre intervenant extérieur qui nous a communiqué les données industrielles et M. MERLE pour ses conseils.
Merci également à MM. De COATPONT et VANDERSIPPE, responsables chez Total Elf Fina, pour les informations qu'ils ont bien voulu nous communiquer, autant du point de vue technique qu'économique.

Top Bottom


Contexte
Présentation
Modélisation
Démarche
Résultats
Analyse
Conclusion