retour au tableau


CONFIGURATION 2


 Configuration d'exploitation

Dans cette configuration d'exploitation, on s'est fixé une production initiale de Qmax barils/jour. Avec une telle production et en ajustant les diamètres comme précisé précédemment, on a bien obtenu ce que l'on souhaitait i.e. Préservoir-initiale et Psortie = Psmax.
Cette pression de sortie est la pression maximale qu'on puisse avoir à la plate-forme pour éviter tout risque de détérioration des installations de la plate-forme et dans les pipes acheminant le pétrole vers le FPSO.

Top Bottom


 Etude du vieillissement du puits

Dans un premier temps, on a fait évoluer la pression au niveau du réservoir pour simuler le vieillissement du puits et pour savoir à partir de quelle pression de réservoir la pression minimale de sortie (Psmin) était atteinte. On a choisi cette pression minimale à la plate-forme car en dessous de cette pression il devient impossible d'extraire le pétrole du riser. On a tracé ci-dessous la courbe Préservoir= f(Psortie).
On a alors essayé de mettre en place l'activation par gas lift en maintenant la production à Qmax barils/jour. Mais on n'a pas obtenu de résultats concluants : l'activation par gas lift reste inefficace.


Top Bottom

 Diminution de la production


Dans un deuxième temps, comme le gas lift ne marchait pas pour une production de Qmax barils/jour, on a décidé de diminuer la production afin de maintenir une Psortie= Psmin.
Nous avons tracé l'évolution de la pression du réservoir en fonction de la diminution de la production journalière. Cette courbe nous permettra d'initialiser l'activation par gas lift pour des productions journalières inférieures à Qmax barils/jour et ainsi de voir à partir de quand l'activation par gas lift peut être réalisée afin de retarder le vieillissement du puits.

Top Bottom

 Activation par gas lift

Dans un troisième temps, on a pensé qu'à une certaine valeur de Préservoir il valait mieux commencer à mettre en place un système de gas lift afin de ralentir le vieillissement du puits et d'essayer de maintenir une pression acceptable dans le réservoir qui nous permette de l'exploiter plus longtemps.

En fixant la pression de sortie à Psmin, on a tracé sur le graphe ci-dessous la pression le long de la conduite d'extraction du pétrole allant du réservoir à la plate-forme pour deux productions différentes (inférieures à Qmax barils/jour). En effet, on a remarqué que le gas lift n'était pas utile avant d'avoir diminué notre production jusqu'à Qintermédiaire barils/jour. Pour les productions choisies, on arrive à maintenir Psortie= Psmin.


Top Bottom

 Bilan global de l'installation

Finalement, dans cette configuration (production initiale Qmax barils/jour), le puits est exploité de manière intensive dès le départ. Lorsque la pression du réservoir diminue au cours du temps (vieillissement), on peut maintenir cette production initiale seulement jusqu'à Préservoir< Préservoir-initiale (i.e. une diminution de 10 bars par rapport à la pression du réservoir initiale). Ensuite, il faut diminuer la production pour poursuivre le vieillissement du réservoir. Mais on peut commencer à activer le gas-lift dès une production de Qintermédiaire barils/jour donc on arrive à maintenir une production importante malgré tout.

Top Bottom



Contexte
Présentation
Modélisation
Démarche
Résultats
Analyse
Conclusion