Aspect Economique

 
 
                             Quelques explications:

Prix par m3:
Cela représente le quotient:  coût / capacité de la retenue. Cette valeur ne doit pas être confondue avec le prix de l'eau au m3.
Retour au tableau des coûts

Frais notariés:
Ce sont les frais qui couvrent les actes nécessaires à l'achat par l'ASA du terrain accueillant les retenues. Ils comprennent notamment les frais de délaissement:  pour la partie de ce terrain qui était en fermage, c'est-à-dire exploitée par des agriculteurs qui n'en ont toutefois pas la propriété, des indemnités doivent être alors versées aux fermiers afin que ceux-ci puissent acquérir, par la suite, les droits d'exploitation d'une surface équivalente. Ces indemnités sont couvertes par les frais de délaissement.
 
 
 
Retour au tableau des coûts

Défrichage du chemin:
Cela est lié à la configuration particulière du terrain qui a accueilli la réserve 6: ce terrain était en effet séparé par un chemin communal, que l'ASA, n'ayant pu en devenir propriétaire, a dû prendre en compte lors de la construction de la réserve. C'est pourquoi  cette réserve est en fait constituée de deux réserves voisines, nommées 6a et 6b, réparties de part et d'autre de ce chemin.
 
    Retour au tableau des coûts

Clôture, plantation:
La pose d'une clôture est maintenant systématique, afin de maintenir quiconque éloigné des berges pour des raisons de sécurité.

En ce qui concerne la plantation, actuellement les utilisateurs de ce type de réserve sont tenus d'enherber les parements, et de planter aux pieds des digues pour des raisons paysagères. Auparavant, à la demande du Conseil Général, l'utilisateur était tenu de choisir une mesure parmi celles d'un catalogue de mesures environnementales. Les mesures choisies étaient surtout en faveur de la protection de l'eau.

    Retour au tableau des coûts

Servitudes:
Ce sont les actes, établis par un notaire, mentionnant le passage, inévitable, de conduites connectées à la réserve sous la surface de parcelles n'appartenant pas nécessairement à l'ASA. Les propriétaires de ces parcelles sont d'ailleurs tenus de laisser libre accès à leur sous-sol.
 
    Retour au tableau des coûts