Page précédente                                Menu                                             Page suivante


Choix et présentation du procédé de désinfection

 




Choix du procédé
Présentation du système hydraulique de dosage en continu, utilisant comme produit de chloration les galets de chlore.




Choix du procédé




        Afin de réalliser l'étape de désinfection, une étude préliminaire est impérative pour choisir une méthode efficace mais qui peut être destinée à un camp de réfugiés.
        Ceci nous impose de respecter le budget qui nous est accordé en mettant en place une infrastructure qui puisse être aisément mise en oeuvre.

        
        Ainsi, dans un premier temps, nous avons opté pour une désinfection par chloration. En effet, au cours des recherches effectuées lors de la réalisation de l'avant projet, nous avons constaté qu'une importante majorité des installations implantées en Afrique utilisent le chlore comme agent désinfectant car il est le plus abondant sur ce continent. De plus le traitement au chlore présente des avantages financiers comparé à la désinfection par l'ozone ou le brome par exemple. 
        Concernant les expériences déja réalisées, notre attention a été principalement retenue par les recherches effectuées au sein des laboratoires de l'INSA de Toulouse destinées aux communautés défavorisées. 
        Bien que leurs conditions d'utilisation diffèrent des nôtres, notamment en ce qui concerne le débit d'eau à traiter qui est nettement supérieur dans notre cas, nous pensons qu'elles sont néanmoins tout à fait applicable à notre cas d'étude.

        Finalement nous avons retenus le système hydraulique de dosage en continu utilisant comme produit de chloration des galets de chlore (hypochlorite de calcium (voir fiche)) au détriment du système hydraulique de dosage proportionnel avec comme produit de chloration l'eau de Javel.

        Un tableau comparatif de ces deux méthodes est présenté en annexe






Présentation du système hydraulique de dosage en continu, utilisant comme produit de chloration les galets de chlore.




     Les essais sur les réalisations montrent que le taux de chloration reste constant.

Ce système propose, en outre, de nombreux avantages:
·   Le dosage est essentiellement basé sur des phénomènes hydrauliques et non mécaniques (pas de pièces en mouvement, donc moins de risques de panne).
·   L'injection du désinfectant est régulière dans le temps et proportionnelle au débit d'eau à traiter.
·   Il est possible de travailler à très faible pression (inférieure à 0,5 bar).
·   Fonctionnement en débit saccadé (pompe à motricité humaine) ou constant (réseau ou pompe solaire ou thermique).
·   Fonctionnement correct même si l'eau contient des matières en suspension (mais le chlore n'aura pas la même efficacité).

    L'installation du chlorateur se fait en dérivation sur la fontaine de la pompe.

                                   

        Même si le débit de pompage est variable, la concentration en chlore reste constante. On enregistre tout de même le matin un léger fléchissement durant les premières dizaines de litres. Il n'y a pas de surdosage, ni de sous-dosage notables.
        Le réglage s'effectue en ouvrant plus ou moins la vanne qui dérive une partie de l'eau pompée vers le chlorateur. La précision du réglage est de 0,2 mg/l.  

        La mise en place du chlorateur à galet se fait sans grand problème. Il suffit que le chlorateur soit installé à l'horizontal, à la sortie de la pompe. Les difficultés rencontrées étaient liées au non-respect de l'horizontalité et à un manque de rigidité de la fixation. Un système ad hoc de fixation doit être conçu pour s'adapter aux types de pompes les plus courants.
        Le chlorateur accepte plusieurs galets . Un galet permet de traiter environ 50 m
3 d'eau. 

   
     Le système n'ayant pas de pièces en mouvement, on estime sa durée de vie supérieure à 5 ans, limitée seulement par l'usure du PVC qui le constitue.

        La difficulté technique première qui peut limiter la diffusion de ce chlorateur, c'est la non-disponibilité des galets de chlore en Afrique, même si l'on trouve de temps en temps des galets destinés au traitement des eaux de piscines. La solution préconisée est de développer la commercialisation des galets en s'appuyant sur les réseaux existants de distribution de pièces pour les pompes. Ces réseaux fonctionnent déjà, et peuvent assurer ce service, d'autant que le chlorateur peut être considéré comme une pièce supplémentaire de la pompe.


        En sortie de ce chlorateur, un bassin doit collecter l'eau chlorée car celle-ci doit séjourner un certain temps avant que la désinfection s'opère correctement.
        Ceci fera l'objet d'un dimensionnement qui sera présenté dans une partie qui lui est dédiée.



Retour au plan de la potabilisation