REALISATION D'UNE UNITE  DE TRAITEMENT DES EAUX

 

La mise en place d'infrastructures de potabilisation dans un pays en voie de développement, et de surcroît dans un camp de réfugiés,doit prendre en compte quantité de paramètres liés aux facteurs géographiques, sociaux, et financiers... Le budget nous étant imparti par l'Organisme, bien sous-évalué, ne peut être que fictif, les analyses économiques le montreront.
Nous avons cependant essayé de coller au maximum aux exigences de coût, de qualité, et surtout de production de l'eau, et nous vous présentons ici un projet que nous serions prêts à défendre.

Une première étude avait été réalisée dans le cadre du pré-projet, vous pouvez la consulter en
cliquant ici.
Les parties traitées par le binôme 4 sont précisées, la page d'accueil du
binôme 4 est accessible de cette page.
Les pages pour lesquelles rien n'est précisé ont été réalisées par le binôme 5.


Potabilisation 
 L'eau peut être l'un des principaux vecteurs de maladies, sa distribution confère une responsabilité non négligeable aux ingénieurs, qui se doivent donc, lorsque les attentes de l'Etat ne sont pas claires, de définir un certain nombre de normes à respecter, prenant en compte les conditions particulières de distribution.

 Traitements Physico-chimiques (Binôme 4)
Coagulateur-floculateur (Binôme 4)
Décanteur (Binôme 4)

    Bassin de Chloration
       
Choix de la méthode
       
Généralités sur la chloration
       
Dimensionnement
 
Annexes

 

Le traitement des eaux résiduaires n'ayant jamais été une question dans le camp, nous ne nous en sommes pas préoccupés lors du pré-projet...
Cependant, l'utilité et la nécessité de purifier les rejets avant de les réintroduire dans la rivière ne sont pas contestables, et nous avons donc réfléchi à un procédé dans ce but. Les techniques employées peuvent paraître exagérées, mais encore une fois, il ne s'agit que d'un projet fictif, et il reviendra à l'Organisation de décider les mesures à prendre.
Car si les attentes en matière d'eau potable incluent une exigence minimale de qualité, les eaux résiduaires, dans les pays en voie de développement, ne doivent répondre à aucune 
norme spécifique.
Lors du traitement, nous nous sommes attachés à purifier le maximum possible avec un minimum de moyens, mais cela reste un aspect à étudier plus précisément si la volonté d'installer un tel réseau est réelle...

 
Traitement des eaux résiduelles
 
Déshuilage (flottation)(Binôme 4)
Lagunage (décantation de boues). (Binôme 4)
  Boues activées
       
Choix de la méthode
       
Dimensionnement

  Annexes:    Modèles cinétiques
                  
Aération
                  
Les réacteurs biologiques séquentiels
                        Paramètres d'analyse de l'eau
                        Normes

 

[accueil] [avant-projets] [réseau] [bilan]

BEI ERE 2003/2004
INP Toulouse.Binôme 5