Bureau d'Etudes Industrielles "Energies Renouvelables et Environnement"

Ressources en eau sur l'Ile de la Réunion

Photo satellite de l'Ile de la Réunion
Source : wikipedia
http://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9union


Contexte

    Petite île de l’océan indien, d’environ 2500 km2, La Réunion est soumise à un climat tropical océanique humide : à l’hiver austral (de mai à novembre) correspond un temps frais et sec, tandis qu’à l’été austral (de décembre à avril), correspond un temps chaud, humide et pluvieux, avec risque cyclonique. Par ailleurs, la pluviométrie diffère sensiblement dans l’espace : le Nord-Est de l’île, soumis aux alizés, reçoit 70% des précipitations totales, alors que les régions de l’Ouest et du Sud se trouvent dans une situation de déficit chronique leur empêchant de couvrir les besoins en eau d’une grande partie de la population de l’île. En effet la population de l’île (environ 700 000 habitants) est jeune (40% a moins de 20 ans) et la croissance démographique y est forte. Aussi, l’urbanisation de l’île est rapide, notamment parce que 85% de la population vit sur la bande côtière qui concentre la plupart des activités tertiaires et industrielles. De surcroît, cette urbanisation se développe principalement dans les régions du Nord et de l’Ouest, où se trouvent les pôles d’activités et d’emplois en raison de la présence des infrastructures aéroportuaire et portuaire. 

Originalité climatique 

    C'est par son relief accidenté s’étendant jusqu’aux hautes montagnes du centre de l’île que la Réunion possède une originalité climatique. On distingue, à l’Ouest, la côte sous le vent, ensoleillée et sèche où la pluie se fait rare, et, à l’Est, la côte au vent, verdoyante, où la pluie arrose quotidiennement des centaines d’hectares de champs de cannes à sucre.


Pluviométrie annuelle à la Réunion
Source : Laboratoire de géochronologie multi-techniques

http://geosciences.geol.u-psud.fr/geochrono/fr/proj/reunion/Reunion.html

Ressources  

    Si l’on considère l’ensemble de l’île, les ressources en eau devraient largement satisfaire l’ensemble des besoins. Au total, 5 milliards de m3 de pluie se déversent tous les ans sur l’île. Pourtant, au vu de l’observation pluviométrique sur les quatre coins de la Réunion, la répartition se montre sévèrement inégale. Les pluies des régions Nord et Sud de l’île apportent en moyenne aux terres des ressources suffisantes sur l’année. Sur le versant Est, la pluviométrie, plus généreuse qu’ailleurs, permet de canaliser un apport hydraulique excédentaire grâce à une moyenne des précipitations de 5 mètres d’eau par an. A l’autre bout de l’île, les 500 millimètres annuel d’eau de la région Ouest ne suffisent pas à satisfaire les besoins en eau potable et en assainissement.

Consommation

    Avec 300 litres par jour et par habitant, la consommation d’eau réunionnaise est la plus importante de France. Et, comble du déséquilibre, on consomme plus à l’Ouest qu’au Sud-Est. Les ressources qui se chiffrent entre 1,9 et 3,9 millions de m3 par jour peuvent satisfaire les besoins des habitants, qui s’élèvent à 1,2 millions de m3 d’eau aujourd’hui et qui sont estimés à 2 millions de m3 d’ici 2030.

Conclusion

   A terme l'île de la Réunion risque de connaître des difficultés à satisfaire les besoins des particuliers, mais aussi des agriculteurs et des industriels. C'est dans ce sens que nous avons choisi d'effectuer un bilan général de la ressource en eau à la Réunion. Mais nous avons aussi choisi de nous intéresser par binomes aux forages, à l'irrigation, au problèmes liés au transfert des eaux et enfin à une solution particulière le dessalement de l'eau de mer.

Haut de la page