Bureau d'Etudes Industrielles "Energies Renouvelables et Environnement"
La notion d'aquifère
Avant de commencer, une petite remise à niveau en hydraulique souterraine s'impose.




  Caractéristiques de l'aquifère


   


Un aquifère peut être comparable à un gisement minier dont le minerai, l'eau, est plus ou moins renouvelable. C'est un système hydrologique et hydrodynamique. On peut voir l'aquifère comme le contenant et la nappe phréatique comme le contenu. L'aquifère peut être identifié par les ensembles de caractéristiques définies ci dessous :





   Aquifère homogène et aquifère hétérogène


On distingue deux principaux types de réservoirs d'eau souterraine : les aquifères homogènes et les aquifères hétérogènes :


    Caractéristique de la nappe




La configuration de l'aquifère porte sur les caractéristiques de ses limites géologiques et hydrodynamiques : on parle de conditions aux limites. En simplifiant, la base de l'aquifère est constituée par une formation imperméable. En revanche sa limite supérieure peut être de trois types.

 
Quelques définitions autour du forage










La zone d'appel correspond à la zone autour du forage où le sens de l'écoulement est dévié de son orientation initiale.

La zone d'influence est la zone autour du forage où la hauteur de la nappe est différente de sa hauteur initiale. On utilise parfois la notion de rayon d'influence.

Le cône de rabattement correspond à l'allure de la hauteur d'eau autour du forage.





Image 1


 Bibliographie




Texte             Hydrologéologie, multiscience environnementale des eaux souterraines, Olivier BANTON et Lumony M. BANGOY, 1999, Presse de l'Université du Québec
Image 1 http://www.u-picardie.fr/~beaucham/cours.qge/du-7.htm
Consulté le 11/12/2006


Retour au menu du projet