Conclusion

Ce T.P.L.D. confirme donc une cohérence théorique et pratique entre les différents régimes observables en tuyère supersonique à l'ENSICA et ceux en canal supersonique à l'ENSEEIHT ainsi qu'une assez bonne concordance avec le modèle théorique développé, sauf pour certains cas.

D'un point de vue numérique, ce travail a été très enrichissant car il a permis de découvrir et de manipuler le module VOF sous le logiciel FLUENT qui traite des écoulements diphasiques.

Ainsi, les écoulements compressibles et le phénomène de choc peuvent être étudiés à partir des écoulements à surface libre et du phénomène de ressaut. Un T.P. sur ce sujet est donc faisable d'autant plus que des observations et des mesures pertinentes peuvent être réalisées à partir d'un protocole peu complexe.

De plus, ce T.PL.D., nous a appris à travailler en équipe sous la tutelle d'un encadrant, en respectant une certaine hiérarchie avec un chef désigné parmi les élèves. Nous avons dû approfondir des théories et des concepts vus en cours par des recherches et des réflexions avec l'encadrant, développer des codes de calculs et explorer plus amplement des logiciels connus, manipuler avec soin le matériel et apprendre à le maîtriser, et enfin respecter des délais et des contraintes. Avoir un objectif concret, précis et flexible à la fois, réalisation d'un futur T.P., nous a motivés à travailler toujours plus efficacement.

Ce sujet de T.P.L.D. peut connaître une suite, qui serait d'élaborer la pédagogie et le déroulement du T.P. « Canal supersonique » à venir. Cependant, les résultats de ce T.P.L.D. sont directement exploitables par les enseignants pour mettre en place ce T.P. dès l'année scolaire 2007-2008.