Conclusion


Bilan sur le projet :

           Les constructeurs automobiles, comme Renault, sont des acteurs de la lutte contre les émissions polluantes menée par les différents gouvernements et institutions. Aujourd’hui, au travers des normes EURO et des bonus écologiques, ils sont contraints à réduire significativement les émissions et la consommation de leurs véhicules. Les systèmes de contrôle des tourbillons applicables à l’avant et à l’arrière des véhicules sont une des options aérodynamiques les plus sérieuses de ces 5 dernières années. En effet, des réductions de traînée de l’ordre de 8% peuvent être atteintes. L’efficacité de l’installation a été maintes fois démontrée, cependant l’intégration de ces systèmes pose encore quelques problèmes. On peut citer par exemple les perturbations et les dérèglements que peuvent impliquer de mauvaises conditions météorologiques (pluie, neige, glace…) ou le poids de la pompe qui peut alourdir la voiture.

Bilan sur le déroulement du BEI :

Ce BEI a pour nous été l’occasion de faire preuve d’initiative et d’organisation personnelle car il nous a été laissé une grande autonomie. De plus, nous avions la chance de former un groupe passionné par l’aérodynamique et le secteur de l’automobile, ce qui nous a permis de nous investir avec plaisir dans notre travail. Ce travail a donc été épanouissant et enrichissant sur le plan des méthodes à suivre en simulation numérique (maillage, modèle de turbulence, y+, calculs, exploitation des résultats…). Grâce en partie à ce BEI, nous serons maintenant capables de mener des simulations numériques solides et cohérentes dans tous les domaines où l’aérodynamique est un facteur clé.