CONCLUSION



Notre sujet reprenait des travaux effectués l’année précédentes. Le but de notre étude était de montrer l’efficacité du contrôle actif par jet synthétique du phénomène de décollement de couche limite. Notre démarche première était d’élargir les résultats 2D obtenus l’an passé au cas 3D sous Fluent. La reconsidération de la licence Fluent de l’école nous à amené à changer de code de calcul et à passer sous Starccm+. Il en a résulté une perte temps conséquente.

Nous avons donc du nous familiariser avec un nouveau code et reparamétrer l’intégralité de nos simulations. Malgré tout les résultats obtenus sans jet sont fidèles à l’expérience et ceux obtenus avec jet sont très encourageants. Si nous n’avons pas pu effectuer une étude exhaustive des paramètres influençant le contrôle, nous estimons avoir réussit à mettre en lumière quelques tendances. Nous pensons que notre modèle est fiable, il serait naturel de poursuivre cette étude par une optimisation des paramètres du jet.















                                                                         SOMMAIRE                                                                        
IntroductionPhysiqueConditions de SimulationFLUENTMise en Place des SimulationsSTARCCM+ sans jet - STARCCM+ avec jet -  Conclusion