BEIERE INDEPENDANCE ENERGETIQUE DES PME

Synthèse et Bilan des solutions

 

Tableaux récapitulatifs

Graphiques récapitulatifs

Economie d’énergie :

 Tuyaux :

 

Pertes annuelles (kWh)

Pertes annuelles (€)

Coût installation (€)

actuel

3,2 e5

11200

0

Isolation totale

(circuits 1 et 2)

1,9e4

665

5341

 

    L'isolation des mûrs a un coût assez faible avec un temps de retour de 6 mois. Cette solution permet des économies considérables de fuel (25 m3/an) en minimisant les pertes.

 

 

Pertes annuelles (kWh)

Pertes annuelles (€)

Coût installation (€)

Actuel

3,2 e5

11200

0

Isolation Circuit 2 et suppression Circuit 1

6,6e4

2310

1400

 

    Isoler le circuit 2 et supprimer le circuit 1 (qui permet l'approvisionnement énergétique pour le chauffage de la filature) est la meilleure option car l'entreprise dépenserait beaucoup moins de fuel et  économiserait 10000€ par an. Il faut néanmoins trouver une solution pour le chauffage de la filature (puits thermique et PAC air/air).

Sans changer la chaudière

 

Installation

Pertes anciennes

Pertes après projet

Prix installation 

Economie

 

kWh

€ (fuel)

kWh

€ (fuel)

 (€)

  (€/an)

Chaudière

actuelle

4,92e5

17220

2,3e5

8050

0

9170

Tuyaux
circuit 1 et circuit 2

3,2e5

 

11200

 

1,9e4

 

665

5341

10535

Mûrs

1,15e5

 

4025

 

4,25e4

 

1488

15000

2537

Total

18341

22242

 

    L'isolation sans changer la chaudière a un temps de retour de moins d'un an.

En changeant la chaudière

Installation

Pertes anciennes

Pertes après projet

Prix installation (€)

Economie

 

kWh

€ (fuel)

kWh

€ (bois)

 (€)

(€/an) 

Chaudière

neuve

4,92e5

17220

6,7e4

4786

40000

12434

Tuyaux

 circuit 1 et circuit 2

3,2e5

 

11200

 

1,9e4

 

1357

5341

9843

Mûrs

 

1,15e5

 

4025

 

4,25e4

 

3035

15000

990

Total

60341

23267

 

   Le changement de la chaudière permet d'amortir son investissement en trois ans. Il s'agit d'un investissement plus important mais nécessaire pour une meilleure rentabilité et économie des énergies polluantes.

Solaire thermique :

Chauffage de l'eau

 

Énergie nécessaire pour le chauffagede l’eau

Coût fuel

 (rendement actuel:24%)

Coût installation (€)

CO2 économisé

Tonnes

Totale (kWh)

Fuel

(kWh)

Solaire

(kWh)

Coût (kWh)

Coût

(€)

Actuel

1,41e5

1,41e5

0

5,87e5

17 726

0

0

Travail 4 jours par semaines (192m2)

1,41e5

0.91e5

0.5e5

3,79e5

11 440

192 000

54,5

Travail 5 jours par semaine (154m2)

1,41e5

0.91e5

0.5e5

 

3,79e5

11 440

154 000

54,5


    On remarque bien ici que le passage à un travail de 5jours/semaines permet d'obtenir les mêmes résultats que ceux obtenus avec un travail de 4jours/semaine, mais avec une surface installée beaucoup plus petite. Cette installation permet de fournir 30 % de l'énergie consommée pour le chauffage de l'eau et réduit l'émission directe de C02 de 54.5 tonnes/an. Cependant, l'investissement reste un apport très important.
    Les mêmes conclusions peuvent être déduites des tableaux suivant avec des rendements d'installations différents dans l'hypothèse où l'isolation ou le changement de la chaudière on été éffectués.

 

Énergie nécessaire pour le chauffage de l’eau

Coût fuel

 (rendement avec isolation: 65%)

Coût installation

(€)

CO2 économisé

Tonnes

Totale (kWh)

Fuel

(kWh)

Solaire

(kWh)

Coût (kWh)

Coût

(€)

Actuel

1,41e5

1,41e5

0

2,17e5

6545

0

96,9

Travail 4 jours par semaines (192m2)

1,41e5

0.91e5

0.5e5

1,4e5

4 224

192 000

117

Travail 5 jours par semaine (154m2)

1,41e5

0.91e5

0.5e5

 

1,4e5

4 224

154 000

117


    Le tableau ci-dessus présente l'efficacité del'isolation. En effet, avec une bonne isolation, l'entreprise consommerait 3 fois moins de fuel pour fournir l'énergie d'appoint au chauffage de l'eau.

 

Énergie nécessaire pour le chauffagede l’eau

Coût fuel

 (rendement chaudière+isolé : 81%)

Coût installation (€)

CO2 économisé

Tonnes

Totale (kWh)

Fuel

(kWh)

Solaire

(kWh)

Coût (kWh)

Coût

(€)

Actuel

1,41e5

1,41e5

0

1,74e5

5 252

0

108

Travail 4 jours par semaines (192m2)

1,41e5

0.91e5

0.5e5

1,12e5

3 390

192 000

124

Travail 5 jours par semaine (154m2)

1,41e5

0.91e5

0.5e5

 

1,12e5

3 390

154 000

124

 

      Le tableau ci-dessus présente les économies possibles par le changement de la chaudière couplée à une bonne isolation. L'entreprise économiserait un maximum d'énergie polluante et réduirait de 124 tonnes/an l'émission directe en CO2 engendrée par le chauffage de l'eau.

 

Géothermie

Chauffage de l'eau


    Une installation comprenant 5 sondes géothermiques reliées à 5 PAC eau glycolée/eau 11.23 kW permet une élévation de la température de 33 °C soit un préchauffage des besoins journaliers en eau (12000 L) à 40 °C. Cette installation permet des économies importantes en fuel et émission de CO2 pourun investissement moins important que les panneaux solaires et rentabilisé au bout de 8 ans. 

    ATTENTION: ces résultats supposent une puissance calorifique du sol de 70 W/m récupérable par les sondes géothermiques. Il convient de vérifier cette hypothèse pour s'assurer de la rentabilité d'une telle installation. 

    Par ailleurs le dimensionnement des sondes nécessite un forage de 80 m. La filature étant en bord de rivière, il est possible de rencontrer l'eau  de rivière rendant impossible l'utilisation d'une sonde géothermique. On pourrait alors envisager  une géothermie de surface qui consisterait à puiser 2 m3/h d'eau à 10 °C pour fourrnir l'apport calorifique nécessaire à la PAC.  

Chauffage Bâtiments

Nombre d’installations : (puits thermique + PAC)

Investissement

(euros)

Coût de la consommation de fuel (euros/an)

Economies

(euros/an)

Emission de CO2

(tonnes/an)

Temps de retour

0

-

9310

-

85

-

1

18100

0

7685

0

2 à 3ans

 

    Le puits thermique (6 conduits de 40 m de longueur espacés de 2 m) relié à une PAC air/air 10 kW permet de convenir  au chauffage de la filature pour  un investissement minime rentabilisé au bout de 3 ans. Par manque d'information les calculs ne prennent pas en compte les travaux de raccordement de la PAC aux aérothermes, le coût doit être ajouté à celui annoncé.

     ATTENTION: les résultats présentés supposent  une température du sol constante de 12 °C et une profondeur de 2 m pour le puits thermiques. La profondeur peut être réduite, le tout est d'obtenir une température du sol égale à 12 °C pour être en accord avec les calculs présentés ci-dessus.

    NB:le dimensionnement du puits thermique permet un préchauffage de l'air à 10 °C en hiver. Or les PAC air/air ont un bon rendement à partir d'une température d'air extérieur de 7°C. On peut donc envisager cette installaton pour des températures du sol inférieure à 12 °C.

Remarque : Les économies= Ancienne consommation de pétrole –( nouvelle consommation de pétrole + EDF)

ATTENTION : CO2= émission DIRECTE

 

 

Solaire photovoltaïque

 

 

Energie entreprise (kWh)

Coût énergie

(€)

Coût installation

(€)

EDF

Solaire

EDF

Solaire

Actuel

144 000

0

17 394

0

0

Scénario 1

0

144 000

0

 -82080

574 103

Scénario 2

119 152

24 848

0

-17394

104 270

 

 

    Le scénarion 1 permet de fournir la totalité des besoins électriques de l'entreprise mais sont disproportionnés avec une installation beaucoup trop chère. 

    Le scénario 2 permet de couvrir les dépenses financières suscitées par la consommation électrique en revendant intégralement l'énergie solaire à EDF.

Eolien

 

 

Energie entreprise

(kWh)

Coût énergie

(€)

Coût installation

(€)

EDF

Eolien

EDF

Eolien

Actuel

144 000

0

17 394

0

0

Produit et consommée

137 600

6 400 (consommée)

16 924

-1950

36 000

23 600 (revendu)

Produit et revendue

144 000

30 000

17 394

-2520

36 000


    La solution "petit éolien" n'est pas appropriée au site et à l'activité de l'entreprise FONTY. Cette solution n'est pas envisageable.