Modélisation des transferts thermiques aux parois dans un lit fluidisé de fluoration de l'Uranium


Accueil
Présentation du Sujet
Calculs préliminaires
Simulations
Bibliographie
Contacts

Bernard Fabien

Françoso Luis Artur

Vallé Thomas

Conclusion

 

Intérêt :

Les résultats que nous avons obtenus avec le modèle 1D étaient très proches de l’expérience de Yamada, ce qui laisse penser que notre modèle proche-paroi est satisfaisant. De plus, les simulations 3D permettent d’observer l’évolution de la température des particules. Malheureusement, il nous manque des simulations 3D pour conclure sur le modèle (raffinement du maillage sur la hauteur du lit et différentes conditions limites).

Sur le plan personnel, ce projet nous a permis de nous rendre compte de ce que peut être un travail d'ingénieur. Au début du projet, nous avions juste des bases dans le domaine de la convection thermique. Nous avons donc dû nous documenter et apprendre par nous-mêmes certains concepts (notamment l'approximation de Rosseland). Nous avons dû nous accoutumer au travail en équipe : chaque membre à sa propre vision des choses ; il s'agit alors de discuter, d'argumenter et de savoir admettre son erreur!

 

 Haut de page

 

Améliorations possibles :

Pour compléter cette étude, nous aurions aimé effectuer d’autres simulations :

  • Autres simulations 3D avec NEPTUNE_CFD en changeant les conditions limites en incorporant le modèle 1D dans Neptune pour calculer la condition limite en proche paroi sur les particules à chaque pas de calcul
  • Comparaison des résultats
  • Application au cas AREVA en utilisant leur maillage avec un sous-programme de conditions limites proche paroi spécifique incorporé dans NEPTUNE_CFD

Haut de page

Remerciements:

Pour finir, nous tenons à remercier M. Simonin pour son aide et ses conseils tout au long de notre BEI, M. Neau, et toutes les autres personnes qui nous ont aidées de près ou de loin.




 

BEI E&P 2009 - ENSEEIHT - Hydraulique et Mécanique des Fluides