Modélisation des transferts thermiques aux parois dans un lit fluidisé de fluoration de l'Uranium


Accueil
Présentation du Sujet
Calculs préliminaires
Simulations
Bibliographie
Contacts

Bernard Fabien

Françoso Luis Artur

Vallé Thomas

Simulations

 

Paramètres:

Le maillage possède les caractéristiques suivantes :

  • Cellules: 3x3 mm²
  • Taille: 90x90x400 mm3
  • Nombre de cellules : 40 000

Les particules d’Alumine (Al2O3) possèdent les caractéristiques suivantes :

  • dp=60 µm
  • ρp = 3690 kg/m3
  • U = 2.Umf = 0,32 m/s

Capture-3.png           fuck.png
Figure 15 : vue du maillage avec Simail          Figure 16 : vue du maillage avec Paraview

 

 

Résultats :

Nous avons fait la simulation suivante :

    • Température à la paroi imposée pour les particules : Tpart=473,1528 K    (Condition de Dirichlet)
    • Température imposée pour le lit :Tlit=473,14 K    (Condition de Dirichlet)

   correspond à un ΔT=0,01 entre la paroi et le lit


Et nous avons obtenu les résultats suivants :


temp_init.jpgtemp_1_8sec.jpgtemp_final.jpg
Figure 17 : température particule à différents t


Les trois figures sont prises au temps initial, au bout de 1,8s de simulation et à la
fin.

 

 Haut de page

Interprétation :

Nous observons bien au début de la simulation la fenêtre qui chauffe le lit. Puis les particules chauffées montent dans le réacteur et enfin on observe au bout de la simulation (7 secondes) que la température s’homogénéise. Si nous laissions la simulation durer plus longtemps, nous verrions une température totalement uniforme.


Remarque : si nous changeons la condition limite des particules à chaque pas de temps, nous pourrions observer l’augmentation de la température de l’ensemble du lit fluidisé mais nous n’avons pas pu le confirmer, peut-être à cause du maillage trop grossier dans la hauteur au niveau de la fenêtre.



 Haut de page
BEI E&P 2009 - ENSEEIHT - Hydraulique et Mécanique des Fluides