[./resultats.html]
[./contacts_indutriels.html]
[./modelisation.html]
[./sujet.html]
[./index.html]
[./bibliographie.html]
[http://hmf.enseeiht.fr/travaux/CD0809/bei/beiep/groupes.html]
[./modelisation.html]
[./suite_modelisation.html]
[./suitebis_modelisation.html]
[./simulation.html]
[http://www.enseeiht.fr]
[./suite_modelisation.html]
[Web Creator] [LMSOFT]
02. Un problème multiphasique
01. Introduction
Beaucoup de chercheurs et ingénieurs ont étudié le problème de la modélisation depuis de nombreuses années. Ces études ont été requises à la suite de la mise en application sur champs de la technique dans les années 50. Cependant, la complexité du procédé n'a pas était correctement appréhendée et le résultat fut de nombreux échecs dans les années 60 et le quasi abandon de la technique au profit d'autres procédés plus simples et moins couteux. Néanmoins, pendant les années des chocs pétroliers de nouveaux projets ont été lancés ravivant l'intérêt pour la méthode.
La modélisation de la CIS est très complexe. En effet, du pont de vue physique, il faut traiter un problème couplant les effet du transport en milieux poreux, les effets de réactions chimique et les effets de changement de phases. Du point de vue mathématique, il faut résoudre un problème fortement non linéaire ou les inconnues sont fortement dépendantes les unes des autres
Lors de la modélisation, le nombre de phases mobiles à considérer es au nombre de trois: eau, huile et gaz. Il faut aussi prendre compte de la phase solide qui est à l'origine de l'appellation "milieu poreux".
La modélisation et l'approche utilisées pour modéliser les transferts de masses et de chaleurs seront fortement influencées par le type du milieu poreux.
Les equations valables pour modéliser les différents transfert sont celles habituellement utilisées en mécanique de fluides et énergétique.
  
  • l’équation de la conservation de la masse pour chaque composant « i »
graphic
  • l’équation de la conservation de l’énergie
graphic
  • la loi de Darcy pour chaque phase
     graphic                          avec j=w,o,g
  • l’équation de la conservation de saturations :

      Sw+S0+Sg=1

  • les pressions capillaries :

    Pcow=P0-Pw

   Pcog=Pg-P0


Les variables utilisées dans les équations sont:
w,o,g,r
eau, huile, gaz, roche
V
volume totale (m3)
Ö
Porosité
ñ
masse volumique (kg/m3)
w,x,y
fraction molaire de chaque composant
Q
flux de masse
q
term-source des puits
U
énergie interne (J/g) pour chaque phase
H
enthalpie (J/g) pour chaque phase
Kth
conductivité thermique
T
température (°K)
HL0, HLC
pertes de la chaleur
K
permeabilité absolue (D)
kr
permeabilité relative pour chaque phase
ì
viscosité (mPa/s)
P
pression (kPa) pour chaque phase.


  
Modélisation
Contacts
Equipe:
  • Marouan.Nemri@ensiacet.fr
  • Tatiana.Pirozhkova@enseeiht.fr
  • Lapene@imft.fr
  • arjan.kamp@univ-pau.fr
  • Legendre@imft.fr
  
Encadrants
Modélisation
SIMULATION NUMERIQUE DE LA COMBUSTION IN SITU
La suite