[./resultats.html]
[./contacts_indutriels.html]
[./modelisation.html]
[./sujet.html]
[./index.html]
[./bibliographie.html]
[http://hmf.enseeiht.fr/travaux/CD0809/bei/beiep/groupes.html]
[http://www.enseeiht.fr]
[./suitebis_resultas.html]
[./resultats.html]
[./resultats.html]
[./resultats.html]
[./resultat_exp_comb_humide.html]
[./suite_resultas.html]
[./suite_resultas.html]
[./rsultats_final.html]
[Web Creator] [LMSOFT]
02. Résultats des simulations
1) Combustion sèche
  • Température
Le profil de température donné par la simulation correspond au profil expérimental. En effet, nous avons obtenu presque la même température maximale (≈500 °C), l’écart est du aux valeurs des capacités calorifiques des composants. Nous avons remarque aussi la présence du plateau de vapeur pour une température au voisinage de 100 °C. Cette valeur n’est pas très proche à celle obtenue lors de l’expérience. On peut donc conclure ici que les résultats des simulations ne sont pas très précises et peuvent être améliorés (en travaillant surtout sur les capacités calorifiques des composants).


Les résultats de la simulation concordent parfaitement avec l’expérience. En effet, on voit sur la figure 10 que la production des gaz démarre en 90 min (quand on injecte de l’air). La production de CO2 est un peu plus qu’en expérience au début (entre 12% et 14%). Pourtant, à partir de 300 min elle commence à diminuer et devient presque la même, que celle obtenue lors de l’expérience. Quant au CO, sa production est très bien modélisée, comme on obtient la même valeur (entre 4% et 6%) qu’en expérience.
  
  
Résultats
  
Contacts
SIMULATION NUMERIQUE DE LA COMBUSTION IN SITU
Equipe:
  • Marouan.Nemri@ensiacet.fr
  • Tatiana.Pirozhkova@enseeiht.fr
  • Lapene@imft.fr
  • arjan.kamp@univ-pau.fr
  • Legendre@imft.fr
  
Encadrants
page suivante
page précédente
Résultats
Evolution de la température (cliquez sur l'image ci-dessous)