Une grande partie de notre BEI s'est rattaché à la recherche de publications pour valider nos résultats, en effet, faire les tests en micro-gravité serait utopique. Il faut au moins avoir un vol parabolique et obtenir un régime établis en vol parabolique...



Nous avons donc codé beaucoup de corrélations, susceptibles de fonctionner pour notre projet. Nous avons, par exemple, tester la corrélation de Chen ou de Shah.

Nous avons ensuite comparé ces corrélations :




Cette comparaison nous a permis de comprende quelles étaient celles qui prenaient en compte l'ébullition nucléée et celles qui ne la prenait pas en compte.

Nous avons pu valider les corrélations codées puisque nous avons trouvé dans la littérature, pour chaque corrélation, une comparaison expérimentale ou un tracé théorique.



Voici par exemple ce que nous avons trouvé sur la corrélation de Shah, dans la littérature.

Finalement nous avons pu faire tourner nos codes et avons obtenus, sur des plages réduites, des résultats physiquement correctes.

Après avoir comparer les coefficient H, nous nous sommes intéressé au coefficient de frottement pariétal : Τ p . Nous avons pu comparer nos valeurs avec celles expérimental d'une publication dont l'étude a été menée en vol parabolique, les résultats obtenus sont assez concluants.

Finalement nous avons pu choisir nos modèle pour simuler entièrement l'évaporateur.