Emplacement de la digue et de la zone à protéger

<-- Page précédente "Partie A: Etat des lieux des digues existantes"

Page suivante: "Partie C: Résultats" -->

Dans notre modélisation, nous avons intégré une digue de type "digue anti-sel" afin de voir les conséquences sur l'inondation des terres.

La résolution de notre carte étant assez faible (90m), nous avons créé une digue assez grande (au moins 500m) pour améliorer la visualisation du résultat.

Nous avons positionné la digue à un endroit stratégique. Il s'agit d'une zone régulièrement inondée lors de grandes marées. En examinant la topographie, nous avons constaté que cette zone inondée représentait une sorte de "cuvette" entourée au sud et à l'est par des collines (au maximum 15m d'altitude). En cas d'inondation l'eau salée arrive dans cette cuvette, est bloquée par le relief, et donc s'évapore sur place, entraînant la formation d'une grande quantité de sel.

La figure suivante permet de visualiser la topographie de la zone où la digue sera créée:

Topographie à proximité de la digue (non représentée ici)Topographie à proximité de la digue (non représentée ici)

 

L'intérêt de la digue anti-sel serait d'une part d'empêcher l'arrivée de l'eau de mer dans cette cuvette en plaçant la digue à l'amont, et d'autre part de bloquer les eaux de pluie ruisselant de la colline dans la cuvette afin de créer un stock d'eau douce en aval de la digue. Cette eau douce permettrait alors, comme dans le cas de la digue anti-sel déjà mise en place par l'association Caritas, de recharger la nappe phréatique en eau douce tout en permettant la culture de riz.

La zone choisie est située au nord ouest de l'île. C'est une zone inondée:

Emplacement de la digue et de la zone à protéger

Emplacement de la digue et de la zone à protéger
Zoom sur la zone inondée où la digue va être construiteZoom sur la zone inondée où la digue va être construite
L'image ci-dessus a été prise sur le logiciel d'exploitation Rubens à partir de résultats de modélisation obtenus sous Télémac. L'échelle des hauteurs d'eau a été ajustée. On peut ainsi voir que la zone entourée en bleue sur la carte n'est inondée que par moins d'un mètre d'eau. Notre digue n'a donc pas besoin d'être haute. Nous fixerons donc sa hauteur à 5m.
La courbe située entre la carte et la légende représente la variation de la surface libre en fonction du temps. On peut ainsi vérifier que la carte a été affichée pour une hauteur maximale correspondant au temps t=612 000s de la modélisation. On est ainsi assuré que la zone est inondée à son maximum (pour la hauteur d'eau initiale choisie de 3m).