Evaluation des ressources en eau

<-- Retour vers "Evaluation de la demande en eau"                            

             Page suivante: "Bilan hydrique" -->

 

 

La seule ressource en eau disponible est l'eau conservée dans le sol, étant donné qu'en saison sèche il n'y a aucune précipitation.

La Réserve Utile (RU) exprimée en mm, est la quantité d’eau retenue dans la tranche superficielle du sol par la microporosité. Elle constitue un réservoir pour les végétaux variant au cours du temps en fonction de la pluviométrie et de la quantité d’eau puisée par les plantes : elle correspond à la quantité d’eau dont la végétation peut disposer pour assurer son alimentation en eau en l’absence de précipitation. Sa valeur dépend de la capacité de rétention, du point de flétrissement et de l’épaisseur du sol concerné. La capacité de rétention d’un sol représente la quantité d’eau que ce sol peut retenir, autrement dit de l’eau non soumise à gravité. Mais toute cette eau n’est pas utilisable par la végétation, une partie de l'eau étant trop fortement retenue par le sol pour être extraite par les racines : cette teneur en eau résiduelle correspond au point de flétrissement. Dans le sol, l’eau disponible pour la végétation est donc celle compte-tenues de la capacité de rétention et du point de flétrissement, propre au sol. Pour connaître le volume global dont peut disposer la végétation, il faut prendre en compte l’épaisseur de sol exploitable par les racines.


Dans notre cas, on veut savoir la quantité d’au disponible au début de la période de maraîchage, juste à la fin de la saison des pluies. On considère donc qu’à ce moment-là le sol est saturé en eau, rendu possible grâce à une grande porosité du sol, et qu’aucune pluie ne vient remplir la réserve pendant les trois mois de culture.


La parcelle de maraîchage est caractérisée par une texture sableuse, donc le volume de réserve utile correspond à 12% du volume de sol (Arnal, note technique BRL, 1984). Pour une profondeur accessible au sol de 20cm : RU = 24mm. Soit un volume d’eau disponible dans le sol de :

120 m3pour 0,5 ha
2,4 m3 par parcelle de 100 m²

 

Bibliographie:

  • Emmanuel Choisnel, chapitre approche agrométéorologique du conseil à l'irrigation, pp162-172, Traité de l'irrigation, coordonné par Jean-Robert Tiercelin, octobre 1998 (ISBN: 2-7430-0244-1)
  • Arnal, note technique BRL, 1984