Travail de terrain

<-- Retour vers "Rencontres sur Mar Lodj"                              Page suivante: "Dernières rencontres à Dakar" -->

 

Afin de dimensionner le réservoir, le réseau de drainage, et éventuellement d'irrigation, nous avions besoin de connaître la qualité du sol. Nous avons relevé les coordonnées GPS de la zone prévue pour le projet, ainsi que de points caractéristiques de l'île, afin de pouvoir recaler les cartes. Nous nous sommes également intéressées à la qualité de l'eau sur l'île, afin de pouvoir mieux préciser les besoins en eau et faire l'état des lieux des ressources existantes.

 

  • Échantillonnage de sol : il est important de connaître la texture du sol, car celle-ci va influencer la vitesse d'infiltration de l'eau, et l'accessibilité de l'eau aux végétaux. L'homogénéité de la zone d'étude est également un facteur important. Nous avons ainsi réalisé 10 échantillons de sol, aux bordures de la zone et en son centre. Ces échantillons seront analysés au laboratoire de l'ENSAT (analyses granulométriques, pH et caractéristiques chimiques. L'étude de la salinité et de l'acidité du sol est nécessaire pour éventuellement envisager une étape de préparation du sol afin d'obtenir de meilleurs rendements, et ceux-ci à long terme.

GPS avec test de pH sur le terrain

--> lien vers l'étude pédologique

  • Profondeur de sol : à chaque échantillonnage réalisé, nous avons mesuré la profondeur de sol accessible aux racines, à l'aide d'une tarière.

 

Echantillon récupéré à la tarrière

 

  • Données GPS : nous avons relevé les coordonnées GPS à chaque point d'échantillonnage, donc à chaque « coin » de la zone d'étude, ainsi qu'en des points reconnaissables de l'île.

 

  • Expérience d'infiltration : nous avons tenté une expérience d'estimation de la vitesse d'infiltration de l'eau dans le sol, mais ne disposant pas du matériel nécessaire, nous avons utilisé une boite de conserve... Nous verrons si les résultats sont exploitables...

 

  • Échantillonnage d'eau : nous avons récupéré des échantillons d'eau à divers points : l'eau du fleuve qui embrasse l'île, afin de mesurer la salinité; l'eau d'un puits « saumâtre » dont les habitants se servent pour la lessive et le nettoyage, l'eau du robinet (dont quelques maisons disposent, elle n'est pas potable), l'eau de 2 puits d'eau potable privés, l'eau de 2 puits d'eau potable publique, et ce à 6h, 12h, et 19h, afin d'évaluer l'évolution de la qualité de l'eau au cours de la journée et au fil des puisages. Ces échantillons seront analysés à l'Observatoire Midi-Pyrénées (pH, salinité). N'ayant pas les moyens de congeler les échantillons sur place, seules des analyses succinctes pourront être effectuées avec une interprétation relative

 
--> lien vers les analyses d'eau

  • Mesure des dimensions des puits : sur les 2 puits publiques, à chaque échantillonnage, nous avons relevé la hauteur d'eau dans le puits, afin d'estimer la quantité d'eau puisée dans une journée, ainsi que la vitesse de « réinflitration » de l'eau pendant la nuit (en comparant la hauteur d'eau après le dernier puisage vers 19h, et la hauteur avant le premier puisage avant 6h).

--> lien vers l'état des lieux concernant l'accès à l'eau