Présentation du problème

On a présenté précédemment le principe d'un intrusion saline, maintenant nous allons expliquer pourquoi l'eau d'un puits peut être contaminée par l'eau salée. Il y a deux raisons principales à ce phénomène :

 

  • 1ere raison: puits mal positionné

Si le forage du puits est réalisé trop près de la côte et qu'il est trop profond alors l'eau qui sera pompée sera saumâtre et impropre à la consommation dès le début de son exploitation. En effet, si le puits est très proche de la mer alors la crépine va se retrouver directement dans la zone où l'eau est salée. De plus, pendant la saison sèche puisque la nappe ne se recharge pas, on a alors une avancée de l'intrusion saline vers l'île ce qui augmente le risque d'avoir un forage situé dans cette zone de transition, proche de l'interface où l'eau est salée. Sur le schéma, on a représenté le rabattement de la surface libre de la nappe dû au pompage.

 

Schéma en coupe illustrant la pollution du puits par l'eau salée dans le cas où le puits est mal positionné (1)

 

  • 2ème raison: pompages excessifs

Des pompages excessifs d'eau douce dans les nappes phréatiques côtières entraînent un rabattement de la nappe et des dépressions. Ces dépressions créées à proximité du puits sont en partie comblées par les eaux de mer plus denses. Ce remplacement de l'eau douce par l'eau salée explique pourquoi on peut retrouver du sel dans le puits au bout d'un certain temps de pompage.

En effet, au début du pompage on va pomper de l'eau douce potable (situation (a) du schéma ci dessous). Puis, au fil du temps une dépression dans la nappe d'eau douce va se créer, et elle va être comblée par de l'eau salée. Ainsi l'interface entre l'eau douce et l'eau salée se déplace vers le puits et commence à contaminer l'eau du puits (situation (b) du schéma ci-dessous).
En plus de ce phénomène, on observe aussi un rabattement de la surface libre dû au pompage de la nappe d'eau douce.

On peut finalement conclure qu'une intrusion d'eau salée dans la nappe d'eau douce, au delà d'une position naturelle de faible pénétration, est quasi systématiquement la conséquence d'une surexploitation de l'aquifère (2).

 

Schéma en coupe illustrant la pollution du puits par l'eau salée dans le cas où le pompage est excessif

 

 

 

 

Bibliographie

1.Image modifée par nos soins, original tirée du site internet, consulté le 22/02/2009

2.Centre d'information sur l'eau agricole et ces usages, consulté le 23/02/09
http://www.ciseau.org