Estimation des besoins/ PARTIE 2

<-- Retour vers PARTIE 1

 

 

 

Etude des besoins en eau des cultures

 

Selon Doorenbos et Pruitt (1976) : « Le besoin en eau d'une culture est la hauteur d'eau, en mm, nécessaire pour compenser l'évapotranspiration d'une culture en bon état sanitaire, établit dans un champ de grande superficie, dans des conditions de sol non limitantes du point de vue de la disponibilité de l'eau et de la fertilité, et conduisant au rendement cultural potentiel dans des conditions climatiques données». Il est nécessaire de choisir une bonne définition des besoins en eau, car cette notion est à la base du projet d'irrigation.

L'estimation des besoins en eau d'une façon simple, réaliste et la plus précise possible, permet d'assurer un optimum de consommation en eau pour une production de qualité et une bonne rentabilité. Dans un contexte de valorisation des ressources en eau dans un climat tropical comme c’est le cas de notre projet, cela permet d’ajuster au mieux les besoins dans le temps. Les techniques de calcul des besoins présentées ci-dessous sont celles utilisées pour l'agriculture de précision dans nos pays développés où l'irrigation est contrôlée strictement et les besoins en eau ajustés au jour le jour. Elles supposent une bonne connaissance des données à la fois climatiques, pédologiques et biologiques, et parfois même un suivi de certains paramètres durant la période de culture.

L’objectif de cette estimation des besoins en eau dans la cadre de notre étude est de prévoir la quantité d’eau globale nécessaire pour toute la période de végétation, qui servira au dimensionnement du réservoir et permettra de connaître la part d’eau drainée récupérée non utilisée par le maraîchage, qui pourrait être alors potabilisée. L'apport optimisé d'eau jour après jour n’est pas envisageable car le suivi régulier de l’évolution des paramètres est impossible à mettre en place pour le moment pour des raisons techniques et organisationnelles. Etant donné que les conditions climatiques sont relativement stables durant la période de culture en saison sèche (aucune précipitation, température minimal et maximale journalière, humidité relative quasiment constantes,…), la seule modification de la quantité d'eau à apporter pourrait résulter de l'état et de l’avancement des cultures. En effet, une plante au maximum de sa croissance aura besoin de plus d’eau qu’une graine tout juste semée. On envisage donc de calculer la quantité d’eau nécessaire à chaque culture pour chaque phase de son développement afin de déterminer un plan d’arrosage global simplifié pouvant être suivi aisément par la population et permettant une économie d’eau.

Le besoin en eau des cultures dépend de plusieurs paramètres que l’on peut regrouper en trois catégories, chacune représentée par un paramètre global :

Tableau récapitulant les paramètres dont dépend le calcul des besoins en eau des cultures

La demande en eau est fonction des données climatiques et météorologiques et exprimée à travers l’évaporation réelle (ETM) combinaison de l’ETP et des kc. Les ressources en eau sont la pluviométrie, la réserve en eau du sol et les doses d’irrigation. Pour évaluer la quantité d’eau à irriguer, il faut donc faire un bilan hydrique, égal à la différence ressource-demande. C’est ce que nous allons donc calculer ici à partir des données récoltées, de données bibliographiques, sur la région ou extrapolables, ou encore à partir de calculs découlant de formules empiriques ou physiques.

 

I] Evaluation de la demande en eau

1.1. Paramètres climatiques: l'évapotranspiration potentielle
1.2. Paramètres physiologiques: l'évapotranspiration maximale
1.3. Conclusion
 

II] Estimation des ressources en eau

 

III] Bilan hydrique

 

Bibliographie:

  • Emmanuel Choisnel, chapitre approche agrométéorologique du conseil à l'irrigation, p162-172, Traité de l'irrigation, coordonné par Jean-Robert Tiercelin, octobre 1998 (ISBN: 2-7430-0244-1)
  • Projet de recherche de l'Université de Poitiers sur la gestion quantitative des ressources en eau, Jean-Marc Coulais et al. (dernière consultation le 03/03/09): http://ww3.ac-poitiers.fr/svt/res_loc/hydro/Coop/p_projet.htm