Estimation des besoins/ PARTIE 3

<-- Retour vers PARTIE 2                                                             Page suivante: "Conception du système principal de collecte" -->

 

Etude des besoins en eau potable

 

A l’échelle mondiale, la répartition des utilisations en eau est de :

- 69 % pour l’agriculture

- 23 % pour l’industrie

- 8 % pour l’usage domestique et urbain.

Selon les normes de l'OMS, l'être humain aurait besoin de 10L d'eau par jour.

Le seuil d’alerte des besoins en eau par habitant se situe à environ 200 m3 par habitant et par an. On estime qu’en Afrique, plus d’un milliard d’hommes sera exposé à une carence en eau d’ici 2025.

Après avoir discuté avec plusieurs membres du village de Mar Lodj, nous pouvons considérer qu'en ce qui concerne l'eau potable strictement, les habitants n'ont réellement besoin que de 5L par personne et par jour. Cette eau est utilisée pour boire directement, pour le thé, et pour la cuisine (cuisson du riz, rinçage des légumes...). Le reste des besoins en eau, pour la toilette, le ménage, la lessive, ainsi que l'eau pour le bétail peut être comblé par de l'eau non potable.

 

Ainsi, si nous considérons une population de 6000 habitants (selon le dernier recensements effectué sur l'île, il y avait 4500 personnes vivant sur l'île, mais nous avons appris qu'au moins un quart des habitants ne s'étaient pas fait recensés..), avec une consommation moyenne de 5L par jour, il faudrait donc 30 000 L d'eau par jour pour l'île, soit 300 m3/jour. Or l’état actuel de la nappe phréatique est loin de pouvoir combler ces besoins pour toute la saison sèche. Et la situation ne va pas en s’améliorant.

Il est difficile de quantifier les besoins en eau qui ne sont pas satisfaits par les ressources actuellement disponibles sur l’île, car ces ressources dépendent fortement de la pluviométrie de la saison des pluies. Hors celle-ci est très variable selon les années. Ceci dit on peut remarquer que même cette année, qui a été marquée par des pluies importantes, le manque d’eau se fait déjà sentir mi-février, surtout en fin de journée.

 

Aujourd’hui, quantité d’eau potable est utilisée à des fins autres que la désaltération. Par exemple pour le bétail, le jardin maraîcher (320m3/jour !), et autres tâches ménagères. Ainsi la création d’un réservoir d’eau de pluie permettrai d’utiliser cette eau pour le maraîchage, ce qui ferait autant d’eau en moins pompé dans les nappes.