Influence du prix de l'eau

Nous avons voulu tester l’impact du prix de l’eau sur le retour sur investissement de l’installation, en prenant comme exemple une ville proche de Toulouse, le prix de l’eau est de 3,50 euros le mètre cube et la précipitation annuelle moyenne est d’environ 750 mm et 21 jours sans pluie consécutifs. Pour des caractéristiques d’habitat similaires, un usage interne pour les sols et les toilettes et un emprunt de 4 000 euros à taux 0, nous obtenons un retour sur investissement de 20 ans, une économie annuelle de 170 à 360 euros. Ceci est possible malgré des coûts de contrôle et d’entretien de 100 euros par an, d’où l’importance du prix de l’eau sur la répercussion économique. 
Plus largement, afin d’étudier le paramètre « prix de l’eau » nous avons souhaité représenter, dans le cas d’une maison classique comme celle utilisée précédemment, dans une région moins pluvieuse que la notre (justifiant ainsi un prix de l’eau plus élevé), l’évolution du temps de retour sur investissement (T.R.I) et l’économie annuelle dégagée en fonction du prix de l’eau :
Nous remarquons donc une évolution quasi linéaire entre les économies dégagées, le temps de retour sur investissement et le prix de l’eau. Pour 1€ d’augmentation du prix de l’eau, c’est une petite dizaine d’années de gagner sur le temps de retour sur investissement, et environ 200€ d’économie annuelle supplémentaire. 
Ceci justifierait donc l’utilisation de la récupération d’eau de pluie pour des habitations situées dans des régions où le prix de l’eau est élevé. Par ailleurs si on rentre dans le cas d’une eau chère (4€ le mètre cube à l’image de la Bretagne), et d’une politique participative importante (allégement du contrôle (100 à 10€), subvention de 500€ de la région ayant des problèmes de ressources hydriques et éco-prêt pour ce genre d’installation), l’installation du système de récupération d’eau de pluie prend tout son sens. Le temps de retour sur investissement est d’environ 10 ans, avec une économie annuelle comprise entre 300 et 500€ pour un investissement de départ faible puisque l’éco-prêt permet d’étaler l’investissement sans frais.