Installation collective

     En raison de l’investissement important d’une installation individuelle, nous proposons de regrouper le volume répondant aux besoins dans une cuve collective. Celle-ci concernera 5 maisons dont les caractéristiques resteront inchangées, ce qui représente :
-    une surface totale au sol de : 120*5 = 600 m²,
-    un dépassement de toiture de : 24*5 = 120 m²,
-    une surface de récupération totale de : 720 m²,
-    un jardin de 500 m²,
-    20 personnes.

1. Installation collective pour usage externe

    La première estimation se fera pour un usage destiné uniquement à l’arrosage, soit une surface totale de 500 m². Le besoin annuel en eau sera alors de 183m3 et requerra une cuve de 20 m3, soit 2 cuves de 10 m3 en série.
     Nous estimons le prix de cette cuve à partir des données constructeurs à 8000 euros de matériel soit 10 000 euros installation comprise. Les consommations d’électricité et le gain sur l’entretien des canalisations (pas de calcaire) seront aussi multipliés par 5.
Nous obtenons dans ce cas un investissement de 2 000 euros par foyer contre 3 130 euros pour une installation unitaire. Nous ne prenons pas en compte d’emprunt puisque l’investissement est moindre par ménage. Le retour sur investissement pour une cuve collective est donc de 14 ans, ce qui sans subvention reste tout à fait correct. Le tableau suivant permet de comparer les aspects économiques à l’échelle du ménage sur le choix d’une installation privée ou collective.

 Tableau comparatif d’une installation unitaire et d’une installation collective pour un usage externe

    Les résultats montrent des économies annuelles similaires dans les deux cas, mais ce qui est intéressant c’est la diminution de la durée pour avoir un retour sur investissement, initiée par un coût d’achat plus avantageux par foyer.

 

2. Installation collective pour usage interne

     Au niveau de l’usage interne nous avons proposé plusieurs scenarii, car à l’échelle d’un regroupement de 5 habitations, il ne sera pas possible de prendre en compte toutes les utilisations possibles avec une installation privée. En effet, la taille de la cuve sera trop conséquente, d’une au niveau de sa conception et surtout dans le cadre de l’éco-village, au niveau de son enfouissement.
1.    Installation collective pour usage interne sans lave-linge

     Nous proposons l’installation d’une cuve de récupération pour 5 maisons pour un usage exclusif pour les sanitaires et le lavage du sol. Cette consommation demande 228 m3, soit une cuve de 24 m3.

     Nous estimons l’installation à 12 500 euros : 10 000 euros de cuve (une cuve de 10 m3 et de 12 m3 en série) et 2 500 euros d’accessoires. Soit un coût total de 14 500 euros. Le temps de fonctionnement annuel de la pompe sera de 300 heures par maison.

 Tableau des paramètres correspondant à la consommation interne (sans lave-linge) de 5 maisons individuelles

Tableau comparatif d’une installation unitaire et d’une installation collective pour un usage interne (sans lave-linge)
    

       Le retour sur investissement reste peu intéressant à cause du faible volume économisé par rapport au prix de revient. Néanmoins les économies annuelles restent plus conséquentes d’une part pour un prix de l’installation moindre en collectif et d’autre part pour une économie réalisée sur le coût de contrôle et d’entretien qui a peu évolué et qui sera divisible par le nombre de ménage.

2.    Installation collective pour usage interne sans lave-linge et avec arrosage

     L’arrosage des 500 m² étant pris en compte les besoins passent à 410 m3 et une capacité de cuve de 30 m3. Les frais d’installation sont alors de 18 000 euros TCC, dont 3 000 euros pour la pose.
Le coût d’investissement est plus conséquent mais le volume en eau l’est tout autant. Les économies réalisées seront donc plus intéressantes pour le ménage.


Tableau comparatif d’une installation unitaire et d’une installation collective pour un usage interne (sans lave-linge) et arrosage

3.    Installation collective pour usage interne avec lave-linge et sans arrosage

Pour ce choix d’usages, les besoins seront de 337 m3 et la capacité de la cuve de 25m3, soit 16 200 euros d’investissement. Le temps de fonctionnement de la pompe passera à 2 500 heures, soit 500 heures par ménage.
Tableau comparatif d’une installation unitaire et d’une installation collective pour un usage interne (avec lave-linge) exclusif

Même si le choix d’une installation collective est nettement plus intéressant, les économies annuelles obtenues sont peu significatives par rapport à l’investissement initial. Ceci est surtout dû à un prix conséquent à cause du traitement Ultra Violet imposé pour le lave-linge et une demande en énergie plus grande.

BILAN :

     Dans le cadre de l’éco-village, nous serions portés à préconiser un usage collectif des cuves de récupération des eaux de pluie. Le principal avantage serait la diminution de l’investissement initial et par conséquent le retour sur investissement. Le second serait de diminuer la part par de ménage pour le contrôle et l’entretien.

Nous proposons 2 solutions selon les capitaux que les personnes pourront et voudront fournir :
-    Une installation collective à usage externe stricte :
L’intérêt dans ce cas est, par la diminution du prix de la cuve, de diminuer ou d’éviter un emprunt et par conséquent une perte d’argent dans le remboursement des annuités. De plus, si les résidents souhaitent investir dans un système d’irrigation collectif, les frais seront aussi réduits puisque partagés.

-    Une installation collective à usage interne mais sans lave-linge et avec arrosage:
Cette solution demande un engagement financier plus important mais le gain sur les économies est beaucoup plus conséquent, permettant un retour sur investissement raisonnable (19 ans) et ceci sans subvention autre que le crédit d’impôt et en prenant en compte un emprunt avec un taux d’intérêt de 5%. Néanmoins la réalisation de cette option est à ponctuer d’un bémol. Un effet, un usage collectif pour l’intérieur et l’extérieur requiert une cuve d’un grand volume (30 m3). Au regard de la topographie du terrain et de la mise en place des fosses septiques, cette installation ne sera peut être pas réalisable.

    Le prix d'installation de la cuve pourra être diminué, si la cuve est installée lors de la construction de la maison, profitant du terrassement pour le pause à la fois de la cuve de récupération des eaux de pluie et de la fosse septique.