Cahier des Charges du Binôme 2 "Gestion des eaux d'habitats"

      Vous pourrez visualiser ici le cahier des charges du binôme 2 "Gestion des eaux de l'habitats" composé des étudiants Gaëlle Tisserand et Benoît Couillet . Cette page s'organise suivant le plan suivant : 

- Contexte
- Objectifs
- Méthodologie
- Moyens
- Articulations avec les autres binômes
- Contacts

 

Contexte :

     Face à l’augmentation croissante des besoins en eaux de qualité et devant la diminution des ressources en eau potable, la gestion des eaux au sein de l’habitat devient primordiale. La part d’eau potable dans la consommation quotidienne doit être utilisée à bon escient. Ceci pouvant être favorisé par l’utilisation de techniques aujourd’hui alternatives.


         Législatif :
     L’arrêté du 21 août 2008 relatif à la récupération des eaux de pluie et à leur usage à l'intérieur et à l'extérieur des bâtiments précise (enfin) les conditions d'usage de l'eau de pluie. L’arrosage des espaces verts, le lavage des sols, le rinçage des toilettes, le lavage du linge (à titre expérimental) est désormais autorisé avec de l’eau de pluie.

        Local :
     La construction d’un éco-hameau (l’éco-hameau de G.) est prévue dans une petite commune du Tarn (commune de L.). Cette commune est située dans le Sidobre, réputé pour son sous-sol granitique. Les aquifères de cette région ont souvent une faible capacité. Cette zone connaît une répartition des précipitations annuelles inégales mais importantes (1000 mm).

 

Objectifs :

     L’objectif de ce binôme est le suivant : optimiser la gestion des eaux des habitats en amont de l’assainissement final. L’optimisation se fera selon les trois axes du développement durable : environnemental, social et économique. Ceci en accord avec le cadre législatif.

- Aspect environnemental : trouver un compromis entre la minimisation de la consommation d’eau potable,  les éventuels besoins énergétiques des installations et l’impact environnemental des technologies utilisées.

- Aspect économique : il s’agit ici aussi de trouver un compromis entre le coût des installations et les économies dégagées par la réduction de consommation en eau. Le taux d’amortissement sera un paramètre important.

- Aspect social : étudier les contraintes et les coûts supplémentaires que les personnes vivant dans cet éco-hameau sont prêtes à assumer.

- Aspect réglementaire : il faudra rester dans le cadre législatif. Nous pourrons également présenter certaines technologies qui pourraient être envisagés moyennant une évolution de la loi.

 

Méthodologie

     Un diagramme de Gantt permet de visualiser la répartion du travail dans le temps. Nous détaillerons ces tâches ci-dessous. 

Diagramme de Gantt - CCB2

  • Phase 0 : Récupération des données

Il s’agit dans un premier temps de collecter les données nécessaires, à savoir :

-    Caractéristique hydraulique : potentiel des aquifères de surface, estimation du débit quotidien de pompage.
-    Caractéristiques des habitats et de leur localisation : topologie, pédologie, type d’habitats (nombre d’étages, orientation, surface de toiture, surface de jardin, …)
-    Caractéristiques météorologiques : pluviométrie (hauteur annuelle, hyétogrammes moyen annuel, pic décennal)
-    Caractéristiques sociales : répartition de la consommation en eau des particuliers en fonction des secteurs

 

  • Phase I : Travail bibliographique ; Définition des critères d’études ;

-     Travail bibliographique:

* juridique : maîtriser parfaitement le cadre législatif régulant le l’utilisation des eaux de pluies et le recyclage des eaux grises

* techniques : recenser les technologies et méthodes existantes et applicables dans notre cas d’étude

* expérimentale : essayer de vérifier sur le terrain des aléas de fonctionnement non prévus dans le cadre technique (notamment au point de vue contraintes quotidiennes pour l’usager)

-     Définir parfaitement nos critères d’études qui nous permettront de mener à bien l’optimisation de la gestion des eaux : coût des installations ; économies liées à  la diminution de la consommation d’eau ; durée d’amortissement ; degré de contraintes acceptables par les habitants ; besoin énergétiques ; impact environnemental des installations ; durée de vie ; coût de l’entretien ; fréquence d’entretien ; …

 

  • Phase 2 : Comparaison entre les différentes techniques

-     Il s’agit dès lors de dimensionner les différentes installations pour les habitats étudiés et de choisir une gestion des eaux optimales comme meilleur compromis entre toutes vis-à-vis des critères définis précédemment.

 

  • Phase 3 : Mise en commun du binôme 2 et du trinôme 

-     Il s’agit alors de réaliser un bilan « hydraulique » de l’habitat : de la gestion des eaux au sein de l’habitat jusqu’à son rejet après épuration.

 

Moyens

Pour parvenir au bout de notre projet de binôme nous aurons besoin des éléments suivants (la phase 0 permettant de collecter la majorité de ces éléments) :

 Phase 1
Phase 2
Phase 3
 Texte de loi relatif à l’utilisation des eaux de pluies et des eaux grises  Carte topographique et pédologique de la zone  Résultats de l'étude de dimensionnement
 Documents, étude et descriptifs des techniques et méthodes d’utilisation/traitement d’eau de pluie et d’eaux grises  Pluviométrie  
 Contacts d’utilisateurs de ces techniques  Diagramme de répartition de consommation des habitats   
 Visite de terrain  Cadastre et données sur les habitats : plan au sol, surface de toitures  
    Visite de terrain  

Articulations avec les autres binômes

Cette partie étant déjà traîtée ailleurs, nous vous renvoyons vers le cahier des charges de groupe.

 

Contacts:

  • Industriel Français de l’Eau de Pluies : Christian Lacour, Jérémie Steininger.
  • SEBICO, industriel des installations de récupération d'eau de pluie: Copolata.
  • Eco-hameau de G. ;

- Responsable : Monsieur P.
- Hydrogéologue : Monsieur B.

  • Adjoint au Maire de Toulouse, délégué aux Eco-Quartiers : Régis Godec.