Influence de la volonté politique

Trois mesures, issus d’une volonté politique participative pourraient permettre de réduire la durée d’amortissement :

- la création des prêts à taux-zéro ;

- la réduction du coût de contrôle (en le rendant obligatoire qu’une fois tous les 2 ou 3 ans et en réduisant son coût).

- en apportant des subventions lors de l’installation (comme en Lorraine ou à Lille).

   Nous pouvons visualiser sur les graphes suivants, l'influence des aides publiques sur l'intérêt économique de la récupération d'eau de pluie (réalisé à toutes facteurs égaux par ailleurs pour une maison de 4 personnes, 144m² de toitures dans le contexte local défini précédement) :

   On peut en tirer les conclusions suivantes :  
- en créant des prêts à taux-zéro dans l’idée des éco-prêts. Cette mesure seule n’est pas suffisamment significative;

- la réduction du coût de contrôle (en le rendant obligatoire qu’une fois tous les 2 ou 3 ans et en réduisant son coût). Le cumul des deux permettrait de diminuer le nombre d’année de retour sur investissement d’environ 15 ans (le ramenant à 23 ans) et d’augmenter l’économie annuelle, la ramenant entre 170 et 290€.

- en apportant des subventions lors de l’installation (comme en Lorraine ou à Lille).

    
 Le cumul de ces mesures permettrait de gagner significativement sur la durée de l’amortissement. Le retour sur investissement serait alors de 20 ans et de dégager une économie annuelle comprise entre 150 et 300€.
     On comprend donc l’intérêt d’une volonté participative rendant intéressant l’installation de système de récupération d’eau de pluie.

Cas d'un usage intérieur avec lave-linge.

La mise en place d'une politique participative aurait les mêmes effets que sur le cas précédent.: application d'un taux zéro, 10 euros annuel pour le contrôle et d’entretien, le résultat serait de 23 ans pour le retour sur investissement et entre 185 à 330 euros d'économies annuelles. En rajoutant 1000 euros de subventions, il faudrait 20 ans pour pouvoir avoir un retour sur investissement.