Dimensionnement

     Pour pouvoir dimensionner une cuve de récupération, plusieurs étapes doivent être suivies. Dans un premier temps, le volume récupéré doit être calculé. Il se fait à partir de la surface du toit projetée au sol, en fonction du coefficient de pertes (Cp), et de la précipitation annuelle moyenne enregistrée.

 

    Il faut ensuite estimer les besoins annuels en eau. Les utilisations autorisées sont les suivantes :
- l’arrosage, y compris pour le maraîchage,
- les sanitaires,
- le nettoyage des sols,
- et l’utilisation du lave-linge mais sous la condition d’installation d’un traitement : Ultra-Violet, osmoseur…

    A partir du choix des besoins et de leur consommation moyenne, nous pouvons estimer le volume nécessaire pour répondre aux usages utilisant les eaux pluviales : 

 

     Remarque : pour la justification des différents coefficients de cette équation, se reporter au tableau 1 : "besoins en eau concernés par la récupération de l'eau de pluie" de l'onglet Récupération des données -> Caractéristiques sociales.

 

    Le calcul de dimensionnement de la cuve est simple. Il s'agit de calculer la moyenne entre le volume récupérable et les besoins en eau, et de pondérer par le nombre de jours sans pluie consécutifs (estimé dans la partie Récupération de données - Pluviométrie). Dans le cas de l’éco-village nous avons pris une valeure égale à 18 jours. Enfin nous surdimensionnons de 5% la cuve pour conserver un faible volume mort permettant une décantation.