Visite de Brive-la-Gaillarde

La première étape de notre travail a été de récolter toutes les données (Etudes effectuées sur le secteur de Brive-la-Gaillarde, données climatiques, pluviométriques, données cartographiques...) nécessaires à notre étude et à l'établissement de l'état des lieux.

En complément de la recherche bibliographique que nous avons effectué, il nous a semblé pertinent de nous rendre sur place, à Brive-la-Gaillarde, pour mieux comprendre notre secteur d'étude et pour obtenir des informations supplémentaires. De plus, cette visite nous a permis de rencontrer Élise Weber, notre contact à Epidor.

 

Reconnaissance des lieux


Notre contact, Élise Weber nous a fourni les profils en travers correspondant au secteur que nous voulons étudier. Nous avons dans un premier temps parcouru le tronçon de la Corrèze où avaient été mesurés ces profils pour pouvoir les localiser précisément ainsi que pour identifier la nature des rives et par conséquent évaluer les coefficients de Strickler correspondants.

Cette visite s'est déroulée le jeudi 29 janvier, c'est-à-dire 5 jours après la tempête qu'a connue l'ensemble du sud-ouest en 2009, et dont la Corrèze avait subi les conséquences. En effet, son niveau avait monté de façon relativement importante, ce qui était encore visible grâce aux laisses de crue sur les branchages des berges :

Laisses de crue sur la Corrèze à proximité du pont Pasteur

Pour chaque profil indiqué sur la carte, nous avons photographié sous plusieurs angles les deux berges. Ainsi nous pouvions avoir une représentation du cours d'eau et un moyen de se rappeler la morphologie du cours d'eau et des berges. Les principaux types de bords rencontrés sont les enrochements, les murs, les berges naturelles présentant des arbres, de l'herbe, de la terre ou de la pierre. Nous avons également repéré l'emplacement des digues.

 

Enrochement en amont du pont de Buy (P9)

Digue en Rive Droite (P16)

Bord naturel peu pentu, présentant des arbres et de l'herbe ( P14)

Mur en aval du pont de Buy, rive gauche

Une fois cette étape terminée, nous avons parcouru la zone sur laquelle nous n'avions pas de profils en travers. Nous sommes remontés légèrement en amont de la zone d'étude pour avoir une idée des conditions amont, puis nous avons parcouru cette zone en prenant des photographies à des endroits régulièrement espacés de manière à couvrir l'ensemble de la zone à modéliser : le pont Tourny, proche de la caserne, au niveau de l'entreprise Allard.

Berges emmurées, aval pont Tourny

Berges naturelles proches de la caserne (P1, RD)

Digue proche de la caserne (P1, RD)

Amont du pont Tourny, rive gauche

C'est à partir de ces photographies et de cette reconnaissance du terrain que nous avons par la suite extrapolé les profils en travers dans cette zone, en nous fiant à des repères visuels pour évaluer certaines longueurs (la présence d'une voiture à proximité d'un muret peut aider à en apprécier la hauteur, par exemple [cf. photo à l'amont du pont Tourny, en rive gauche]).

Il est à noter également la présence d'une usine EDF désaffectée sur la digue, en rive gauche, proche du profil 9.

 

 

Usine EDF désaffectée (P17, RG)

 

(revenir en haut de la page)

 


 

Introduction                                   Etudes existantes

 


 

 

Retour au sommaire général