Conclusion

Ce bureau d'études industriel nous a permis de mener à bien la modélisation des inondations de la ville de Brive la Gaillarde et de mettre en place des scénarii d'aménagement visant à diminuer la hauteur de ligne d'eau de la Corrèze en cas de crue. Ce travail a été accompli en relation avec l'établissement public territorial EPIDOR, en charge d'un programme d'action de prévention des inondations en Dordogne.

Dans un premier temps, nous avons mené à bien une étude bibliographique du contexte géographique, géologique, hydrogéologique, climatologique de la Corrèze au niveau de la ville de Brive la Gaillarde. Nous avons en outre identifié par loi de Gumbel les débits de crue en fonction de leur temps de retour afin de les comparer aux débits fournis dans la littérature.

Dans une seconde partie, nous avons réalisé un état des lieux actuel de la rivière à partir de profils en travers fournis par notre partenaire EPIDOR sur un tronçon situé entre la ville de Malemort sur Corrèze et le centre ville de Brive.
Nous avons aussi modélisé le tronçon en aval de ce premier tronçon, à partir d'extrapolations et d'observations terrains, correspondant à la traversée du reste de la ville.
Cette modélisation nous a permis d'identifier les zones inondées suivant l'aléa de crue choisi ainsi que de visualiser les hauteurs d'eau pour un profil donné. Les résultats issus de cette modélisation ont ainsi pu être validés en les comparant avec les données de zones inondées et de hauteurs d'eau observées sur le terrain pour des crues précédentes.
Enfin, dans une dernière partie, nous avons établi des scénarii d'aménagements en vue de diminuer la hauteur de ligne d'eau afin de compenser une éventuelle augmentation de cette hauteur due à la création de nouvelles digues en aval.
Après avoir estimé cette augmentation de ligne d'eau, au demeurant limitée, en modélisant les nouvelles digues dans le tronçon voulu, nous avons ensuite modélisé les différents scénarii d'aménagement.
Le premier scénario a consisté à réaliser un recul de digue sur des zones à enjeu limité (parking de supermarché, friche industrielle) afin d'augmenter le volume d'expansion de crue de la Corrèze. A ce scénario de recul de digue s'est ajouté la réalisation d'un aplanissement de pente sur un secteur défini dans le but d'augmenter encore le volume d'expansion de crue. Les résultats de cette simulation n'ont pas montré d'abaissement significatif de hauteur d'eau, le volume d'expansion gagné étant jugé insuffisant pour écrêter efficacement la crue.

Le second scénario a porté sur la modélisation d'une échancrure sur digue dans un secteur à enjeu limité afin de pouvoir écrêter la crue lors de son impact maximal, c'est à dire lors de son pic d'amplitude. Cette modélisation n'a pas permis d'aboutir à de résultats significatifs, le logiciel HEC-RAS ne pouvant simuler efficacement cette échancrure.

Une étude supplémentaire, avec un logiciel plus perfectionné que HEC-RAS, permettrait surement d'aboutir à des résultats plus précis.

D'un point de vue pédagogique, nous avons apprécié pouvoir réaliser un projet ayant une application concrète dans sa totalité, autorisant aux étudiants une véritable immersion dans le gestion et la réalisation d'un projet d'ingénierie professionnel.