Zonage des paramètres

Pour le zonage des paramètres, nous nous sommes basés sur les cartographies réalisées dans la partie "Etat des lieux des zones humides de la Corrèze", où nous avons répertorié de façon très succincte les différentes couvertures du sol.

Nous nous sommes limités au zonage du coefficient de Strickler. Nous avons ainsi supposé qu'il n'y avait pas d'infiltration dans les zones humides. L'infiltration dans les zones humides est difficile à simuler car elle dépend du niveau de la nappe. En choisissant de ne pas représenter l'infiltration, l'importance de la crue sera exagérée par rapport à la réalité ce qui devrait permettre d'exagérer le débordement sur les zones humides.

Pour chaque type de couverture du sol, nous avons attribué une valeur du coefficient de Strickler. Nous nous sommes basés sur une table de valeurs réalisée par le Cemagref. Nous avons attribué les valeurs suivantes:
- 10: Zone forestière
- 15: Arbres et broussailles
- 25: Lit de la rivière (correspond à un lit rocailleux avec un peu de mauvaises herbes)
- 30: Surface Agricole
- 80: Zone urbanisée (correspond à une valeur moyenne du coefficient de Strickler pour du béton)

Lorsqu'une zone ne correspondait pas à une zone humide, nous avons attribué une valeur par défaut de 80 (Zone urbanisée).

Pour l'autre scénario, nous avons remplacé toutes les zones humides par des surfaces urbanisées.

Nous avons converti à l'aide du logiciel SIG (Système d'Informations Géographique) ArcGis, les cartes en fichiers de formes SHP qui peuvent être lus par le logiciel FUDAA-PREPRO permettant de faire du pré-traitement ainsi que du post-traitrement. FUDAA-PREPRO gère le coefficient de Strickler comme une propriété nodale. Il utilise les zones définies par le fichier de formes pour attribuer une valeur du coefficient à chaque noeud.

Une fois le zonage réalisée pour les deux scénarii, nous avons ensuite simulé l'écoulement avec TELEMAC-2D.

 

(revenir en haut de la page)

 


 

Modélisation sous Matisse Résultats