Introduction

Le barrage de Monceaux la Virolle est situé à une centaine de kilomètres de Brive-la-Gaillarde, sur la Vézère. Il fut construit entre 1940 et 1945 et est actuellement exploité par EDF. Ce barrage a été choisi comme sujet d'étude, car il représenterait un risque pour la ville de Brive d'après les DDRM de 2007 et 2008 (Dossier Départementale des Risques Majeurs). Le DDRM est le document dans le quel le préfet consigne "les informations nécessaires sur les risques naturels et technologiques majeurs du département" (http://www.prim.net). Il est consultable dans les mairies, les préfectures et les sous-préfectures par toute personne par toute personne le désirant. Il est également accessible sur Internet par l'intermédiaire du site Internet de la préfecture de Corrèze.

Les barrages, depuis la catastrophe de Malpasset en 1959, représentent dans l'inconscient collectif une menace. Notre projet s'inscrit dans une démarche d'information sur les barrages et plus précisement sur celui de Monceaux la Virolle. Nous souhaitons ainsi évaluer plus précisement les causes et les conséquences de la rupture de ce barrage.


Photo du barrage de Monceaux la Virolle (source : lacorreze.com)

Notre projet se décompose en deux études.

L'objectif de notre première étude est de modéliser le barrage de Monceaux la Virolle et de calculer les contraintes dans la structure, générées par les forces hydrostatiques et les forces de réaction du sol sur le barrage. Ces contraintes pourront être comparées à la resistance du matériau, ce qui nous permettra d'évaluer la solidité du barrage. Etude 1 : Modélisation des contraintes dans le barrage.

Notre deuxième étude se penche sur le cas d'un rupture hypothétique de barrage. L'objectif est de simuler numériquement l'écoulement généré par la rupture. La rivière est vonlontairement modélisée simplement. Ce choix de modélisation génèrera des résultats surestimant donc la vague de rupture. Etude 2 : Simulation de l'écoulement généré par la rupture


 


Retour au sommaire général