5. Conclusion et perspectives

Conclusion

Nous constatons que la complexification de la géométrie est indispensable dans notre étude et qu'elle permet d'obtenir des résultats bien plus cohérents que dans le cas d'un canal simple.

Bien que des exactitudes subsistent et que les options numériques pourraient être optimisées, nous sommes en mesure de dire que, au vu des hypothèses effectuées afin de modéliser le Vézère tel que nous l'avons fait, une rupture du barrage de Monceau la Virolle n'entrainerait pas de dégats démesurés sur la ville de Brive-la-Gaillarde. Il est nécessaire de rester prudent par rapport aux conclusions de cette étude simplifiée.

 

Perspectives

Bien que ce modèle nous permette d'approcher le scénario répondant à une rupture du barrage ; il nous semble que la modélisation pourrait être améliorée notamment en :

  • Approfondir les simulations déjà effectuées en travaillant avec les options numériques optimisées.
  • Etablir une nouvelle géométrie encore plus proche de la réalité du terrain.
  • Prendre en compte les ruptures des barrages présents à l'aval du barrage de Monceaux la Virolle. Ceci revient à imaginer que la rupture du barrage de Monceaux la Virolle entrainerait la rupture d'autres barrages situés en aval. Ce scénario est le scénario le plus catastrophe qui soit et dont la probabilité d'occurence est très faible.

 

 

 


 

 

Retour au sommaire général