5/ Conclusion

Grace au logiciel HEC-RAS, nous avons mené une étude hydraulique sur un bief au niveau de Brive-la-Gaillarde. L'étude stationnaire en phase 2 nous a permis d'identifier les éventuels débordements en cas de crue, pour différents temps de retour, et ainsi les zones dites « à risques » pour lesquelles il serait nécessaire de mettre en place une protection telle que des digues.

Les simulations effectuées dans cette phase nous ont permis de comprendre la dynamique ainsi que l'effet sur la ligne d'eau de la mise en place de digues de protection ou encore l'arasement de digues. En effet, pour protéger le secteur dit « Allard » situé en aval de notre zone d'étude, il est nécessaire de mettre en place des digues de protection. Or cette modification du lit majeur et donc de la zone d'expansion des crues entraine une augmentation de la ligne d'eau. Pour compenser cette ligne d'eau, nous avons modélisé sous HEC-RAS l'arasement des digues situées dans le secteur 1. D'après les résultats obtenus, l'arasement des digues entraine bien une diminution de la ligne d'eau.

Cependant l'étude instationnaire ayant pour but de modéliser une échancrure n'a abouti à aucun résultat. Une telle étude aurait permis d'avoir un point de vue dynamique de la crue et du remplissage des zones tampons. Cependant il serait préférable d'utiliser un logiciel de modélisation 2D pour la mettre en œuvre.

 


 

Scénario 2                                         Conclusion du projet

 


 

Retour au sommaire général