Réalisation du recul de digues

Le recul de digues est basé sur les recommandations de rapports fournis par notre partenaire EPIDOR pour compenser le volume d'épanchement des zones nouvellement protégées. En effet, à la traversée de Brive toutes les zones protégées ne sont pas justifiées par le niveau d'enjeu qu'elles sont censées protéger. Il est donc possible de définir des secteurs où des actions sont envisageables : ces secteurs se situent au niveau de la zone du parking du centre commercial Leclerc et au niveau de l'usine EDF désaffectée, entre le ruisseau de Pian et la passerelle de l'Ovalie.

 

Zone des reculs de digue envisagés (Fond IGN)

Recul de digue envisagé au niveau de l'usine désaffectée Recul de digue envisagé au niveau du parking Leclerc

Source Géoportail

 

Ce recul de digue concerne une aire de plus ou moins 45 000 m2 pour le parking du Leclerc et de 60 000 m2 pour la zone de l'usine désaffectée soit une aire totale de recul de digue de 105 000 m2.

La zone comprise entre le ruisseau de Pian et la passerelle de l'Ovalie, qui comprend l'usine désaffectée EDF, se trouve entre les profils P18 et P14, rive gauche.
Le parking du Leclerc se situe entre les profils P13 et P9, rive droite.

Pour réaliser la modélisation de ce scénario sur le logiciel HEC-RAS, les distances de recul de digue ont été calculées en se basant sur des photographies aériennes jusqu'à atteindre les limites des zones d'expansion de crue (cf. Photographies aériennes ci dessus. Les digues présentes ont ensuite été reculées par rapport à cette distance. La hauteur des digues reste la même entre la situation précédente et la nouvelle modélisation comme le montre l'exemple ci dessous :

Profil P11 sans recul de digues (HEC-RAS)
Profil P11 avec recul de digues (HEC-RAS)

Aucun aménagement n'a été effectué sur le secteur 2. Par conséquent, nous nous limiterons dans cette partie du BEI à l'étude du secteur 1. En effet, notre but est ici de voir quelles sont les zones de stockage, de combien diminue la hauteur d'eau dans ces zones, et quel est le volume stocké. La modélisation du secteur 2 n'est donc pas nécessaire ici. Nous nous limiterons en outre à une étude stationnaire pour le moment.

 

 

(revenir en haut de la page)

 


 

 


 

Retour au sommaire du scénario 1