Synthèse des études existantes

Le premier travail effectué lors de ce projet a été de collecter toutes les informations ainsi que toutes les études effectuées sur les inondations au niveau de la Corrèze et de Brive-la-Gaillarde.

Le recueil des données déjà existantes est une étape fondamentale. Il permet de répertorier toutes les études ayant été effectuées sur le cours d'eau étudié -soit ici la Corrèze- pour pouvoir par la suite vérifier et confronter toutes ces données.

Lors de cette recherche de documentation, nous avons recueilli deux études principales sur lesquelles nous pouvons baser notre travail:

- L'étude hydraulique préliminaire de détermination des zones inondables de la Corrèze sur le secteur de Brive-la-Gaillarde (PPRi)
- L'état des lieux du Plan d'Action de Prévention des Inondations (PAPI) du bassin versant de la Dordogne.

Nous allons ici synthétiser les objectifs et les thèmes développés au sein des ces études.

 

  • Etude 1: Etude hydraulique préliminaire de détermination des zones inondables de la Corrèze sur le secteur de Brive-la-Gaillarde :

Libellé Etude hydraulique préliminaire de détermination des zones inondables de la Corrèze - Secteur de Brive-La-Gaillarde
Réalisation Sogreah
Année de réalisation
Décembre 1994
Maître d'ouvrage DDE de la Corrèze
Objectifs Définition et cartographie des zones inondables de la Corrèze au niveau de Brive-la-Gaillarde et Aubazines.
Thèmes développés
  • Analyse hydrologique et hydraulique
  • Reconnaissance de terrain
  • Cartographie des paramètres physiques d'écoulement de la crue de référence (crue de 1960)
Commentaires
  • Données historiques:
    La seule référence historique concerne la crue de 1960

  • Débits retenus:
    La détermination des débits décennaux et centennaux a été réalisée par l'analyse statistique des débits enregistrés à la station hydrométrique de Brive-la-Gaillarde ajustés par une loi de Gümbel sur 70 ans.
    Les débits de crue ont été calculés à partir des débits moyens journaliers maximaux ainsi que des débits maximaux instantanés de septembre à août.

 

  • Les débits retenus sont :
  • - Q10 = 350 m3/s
    - Q100 = 630 m3/s
    - Qcrue_1960 = 805 m3/s
    La crue de référence est la crue passée dont la période de retour est maximale, soit celle de 1960.

  • Cartographie :
    Un profil en long de la crue d'octobre 1960 sur la Corrèze a été réalisé. Il permet de voir les laisses de crue de l'inondation ainsi que la ligne d'eau reconstituée.
    La cartographie des risques a aussi été effectuée au 1/5000ème suivant les critères en vigueur dans le département de la Dordogne.

 

  • Etude 2: L'état des lieux du Plan d'Action de Prévention des Inondations (PAPI) du bassin versant de la Dordogne. :

Libellé Plan d'action de Prévention des Inondations (PAPI) du bassin versant de la Dordogne
Réalisation Epidor
Année de réalisation
Aout 2006
Maître d'ouvrage Epidor
Objectifs Permettre une meilleure lecture du phénomène inondation dans le bassin de la Dordogne
Thèmes développés
  • Le milieu physique
  • Le climat et les précipitations
  • Les crues et les zones inondables
  • Synthèse sur la maitrise de l'aléa
Commentaires
  • Données historiques:
    Les seules références historiques concernent les crues de 1960 et de 2001. Le débit maximal observé le 4 octobre 1960 est de 850 m3/s, ce qui correspond à une hauteur d'eau de 4,9m. Le temps de transfert de la crue de 2001 est de 4,9h.

  • Caractéristiques des crues et du bassin versant de la Dordogne:
    D'après ce document, "certains sous bassins de la Dordogne sont soumis à des précipitations orageuses intenses en été, qui sont à même de provoquer des crues de grande ampleur. Le cas de la Corrèze, avec l'exemple de la crue de juillet 2001 - troisième crue la plus forte mesurée à Brive en est une illustration. En analysant les graphiques de répartition des crues au niveau de la station de Brice, on remarque que la Corrèze est le seul sous bassin à présenter une probabilité non nulle de forte crue au mois d'août. De plus sur la période d'observation, quatre crues d'une période de retour supérieure à 5 ans (230 m3/s) ont été répertoriées."

Répartition des crues dans l'année (PAPI du bassin de la Dordogne)

  • Les débits retenus sont :
    Les débits retenus pour la ville de Brive-la-Gaillarde sont ceux calculés par la Banque Hydro à la station de Brive-Le Prieur par une analyse de Gümbel sur 88 ans.



 


 

 



 

Retour au sommaire général