Perspectives

Suite à cet état des lieux,  l'ensablement apparaît comme un processus naturel lourd en conséquences, qui est soumis à un forçage anthropique fort, lui-même amené à s'intensifier dans les années à venir, et à plus long terme. L'usage du fleuve, l'urbanisation accompagnée d'une déforestation non régulée et la modification globale du climat seront les principaux facteurs déterminants de l'ensablement.

Mais d'autres sources de vulnérabilités du système du fleuve Congo menacent. En effet, un projet de la déviation d'une partie de l'Oubangui, l'affluent principal du Congo, vers des régions nord africaines, est en cours d'étude. Nous pouvons à peine imaginer l'étendue et la gravité des conséquences que pourrait avoir la réalisation d'un tel projet, s'il était mené à bien.