Les risques et incertitudes du projet

Les risques et incertitudes du projet son récapitulées dans le tableau suivant pour chaque binôme :

 

B1: Analyse des données et prévision des crues

B2: Bathymétrie et Modélisation du Transport Sédimentaire

B3: Solutions et Impacts

 


RISQUES

INCERTITUDES

SOLUTIONS POSSIBLES

T

E

C

H

N

I

Q

U

E

L'obtention des données nécessaires à l'étude statistique et hydrologique du fleuve Congo est cruciale. Le manque de données est donc un risque majeur pour ce projet.

L'incertitude est liée à la qualité des données fournies (manque d'information sur les moyens mis en place pour obtenir les mesures).

Effectuer des campagnes de mesures in situ

La modélisation est soumise au risque de ne pas être conforme avec les données observées, d'autant plus que le temps imparti au projet ne permettra pas de calibrer les paramètres du modèle.

Les incertitudes sont très grandes quand à l'élaboration de la bathymétrie du fleuve à cause du manque de données.

Les paramètres d'entrée du modèle ont leur propre incertitude.

Recalibrer le modèle, effectuer des campagnes de mesures in situ

Le manque de bibliographie sur la caractérisation de l'ensablement au niveau du fleuve Congo, ainsi que sur les solutions existantes, est le risque majeur pour notre binôme.

Certaines sources bibliographiques ne sont pas suffisamment référencées (pas de date...). Les données elles mêmes peuvent être imprécises, ou inadaptées.

Prise en compte des incertitudes, croisement entre différentes sources et comparaison entre données.

É

C

O

N

O

M

I

Q

U

E

Le risque économique est très faible puisqu'il n'y aura pas d'application directe liée à cette étude.

 

 

Le modèle prédictif produit est sensé améliorer la gestion des dragages effectués par le Service Commun des Voies Navigables. Néanmoins même si le modèle présente de bon résultat, les erreurs ne sont pas exclues, engendrant un surcoût pour les entreprises de dragage.

Du fait des aléas climatiques, notamment le réchauffement, il n'est pas exclu que les variations interannuelles du phénomènes d'ensablement passent d'un cycle régulier à des fluctuations plus chaotiques, entraînant une non-conformité du modèle prédictif.

 

Les solutions à l'ensablement que nous proposons, si elles sont inadaptées aux situations d'application, peuvent engendrer des coûts importants, consécutifs à une mauvaise gestion du milieu.

Il est difficile d'estimer les coûts des différentes techniques de lutte contre l'ensablement, en particulier une fois mises en situation (cas du fleuve Congo).

Estimation des coûts des solutions par comparaison avec des projets existants, ce qui implique une marge d'incertitude relativement conséquente.

Contacter des entreprises spécialisées.

E

N

V

I

R

O

N

N

E

M

E

N

T

 

L'incertitude repose essentiellement sur les changements climatiques futurs que nous n'avons pas pris en compte.

Élaborer une hypothèse pour tenir compte de l'impact du changement climatique sur le régime hydrologique du fleuve Congo.

Le modèle se base principalement sur la prédiction de l'ensablement au niveau des ports, là où la problématique est la plus forte. Le risque de se focaliser sur le dragage dans ces zones est de mobiliser des sédiments pollués par l'activité portuaire (métaux lourds, pesticides agricoles, peinture des bateaux..) et ainsi de mettre en danger l'environnement alentours.

Il est difficile d'évaluer l'impact environnemental des dragages effectués.

Étude de la composition physico-chimique des sédiments au niveau du port pour mieux gérer l'impact d'un dragage sur le milieu aquatique

Chaque solution à l'ensablement présente des risques plus ou moins importants sur l'environnement: pollutions, destruction du milieu physique,de la faune, la flore...

Les mises en situations des solutions n'ayant pas été réalisées physiquement, nous nous contentons d'estimer qualitativement leur impact à l'aide de recherches bibliographiques.

Comparaison entre divers projets réalisés en d'autres endroits.

Contacter des spécialistes pour une meilleure estimation des impacts.

S

A

N

T

E

 

B

I

E

N

-

Ê

T

R

E

Cette étude n'inclue pas de dimension liée à la santé et au bien être.

 

 

Les sables dragués sont rejetés sur les îles alentours pour faire office de remblais. Les populations sont dès lors exposées aux polluants transportés dans ces sables.

Incertitudes nombreuses sur la gestion des sables par la population locale.

Réfléchir à d'autres manières de réutiliser le sable (stockage à terre, traitement...)

Les solutions retenues pour lutter contre l'ensablement ne vont pas forcément dans le sens d'une amélioration des conditions de vie de la population locale.

Nous ne pouvons pas prévoir avec exactitude les impacts sociaux des solutions. Les populations peuvent avoir des réactions inattendues, et le contexte social des pays concernés peuvent changer et compliquer l'évaluation des impacts.

Contacter des spécialistes de la région du fleuve Congo, qui pourront s'appuyer sur des connaissances plus solides des populations afin d'évaluer l'impact des solutions.

P

O

L

I

T

I

Q

U

E

Les solutions à l'ensablement doivent être applicables dans un contexte règlementaire et juridique, qui va de pair avec la situation politique de la région.

Les contextes politiques des pays concernés par notre étude sont instables, et peuvent évoluer rapidement.

Rester informé de l'actualité et prendre des mesures en conséquence.