Problématique & Objectifs

Le fleuve Congo draine l’un des plus grands bassins du monde, dont la superficie atteint 3,7 km² à l’embouchure. Il sert de frontière entre la République du Congo (côté Brazzaville) et la République Démocratique du Congo (côté Kinshasa).

 

  • Problématique

Le fleuve est sujet à d'importants problèmes d'ensablement. En effet, des solutions devront être trouvées rapidement car les répercussions sur les activités locales mais aussi sur l'équilibre hydrique et biologique du fleuve Congo s'accentuent. D'après une chronique de Décembre 2008 de Enviro-BF, "la navigation sur le fleuve Congo, dans la partie supérieure de l’Oubangui, est devenue impossible deux cents jours par an". De ce constat, la question se pose de savoir par quels moyens peut-on prédire cet ensablement afin d'optimiser la gestion des dragages.

Le fleuve Congo à Kinshasa
Le Fleuve Congo à Kinshasa

  • Pourquoi le fleuve Congo à Kinshasa / Brazzaville

Pour notre étude, nous nous limitons à la zone du fleuve Congo située entre son confluent avec l’Oubangui (à l’amont) et les villes de Brazzaville et Kinshasa (à l’aval). Tout d'abord, le choix de la zone a été contraint par la disponibilité des données nécessaires à la réalisation d'un tel projet. Les principales mesures de débit et de hauteur d'eau ont en effet été obtenues par le Service Commun d'Entretien des Voies Navigables (SCEVN) de Brazzaville.

Mais c'est surtout la dimention stratégique du lieu qui, associée aux pressions actuelles, ont retenu notre attention. Le fleuve Congo est une ressource majeure pour une grande partie du continent Africain, et il connaît actuellement diverses problématiques liées à l'ensablement. Il s'agit également d'une zone frontière entre deux pays et deux capitales, donc un axe stratégique humain, économique et environnemental, qui va être potentiellement aménagé dans le futur. Aucun pont ne traverse actuellement le fleuve au niveau des deux capitales.

Zone frontalère entre Brazzaville (au Nord du fleuve Congo) et Kinshasa (au Sud): Zone frontalère entre Brazzaville (au Nord du fleuve Congo) et Kinshasa (au Sud)

Zone frontalère entre Brazzaville (au Nord du fleuve Congo) et Kinshasa (au Sud)

 

  • Objectifs

L'objectif est d'analyser les phénomènes d'ensablement en relation avec les chroniques de débit et de hauteur d'eau dont nous disposons. La création d'un modèle numérique représentant le couplage entre hydrologie et transport sédimentaire constituera un outil de prédiction de l'ensablement dans la zone. En parallèle, nous chercherons les solutions possibles et adaptables à notre problématique d'ensablement, en considérant les aspects socio-économiques et environnementaux qui y sont liés.

Les grandes étapes de l'étude sont :

- Analyse statistique et reconstitution des données disponibles (B1)

- Modélisation de la structure et des mouvements des fonds sableux à hauteur de Brazzaville et Kinshasa (B2)

- Etude du contexte, des solutions à l'ensablement et de leurs impacts (B3)