Conclusion

Conclusion générale : Autonomie électrique (hors chauffage)


Pour l'éolien :

Comme nous avons pu le voir la vitesse du vent que nous avons pris (environ 4 m.s-1) est très faible.

Cette vitesse ne permet pas de rendre rentable un projet éolien sur la commune de Champeix pour l'autonomie électrique.

Cependant, cette vitesse n'est qu'une estimation, une campagne de mesures serait donc nécessaire afin de connaitre la vitesse réèlle du vent et réétudier la rentabilité d'un projet éolien.

Pour le solaire :

- Lots libres et lot sociaux :

Dans notre cas de figure et avec nos hypothèses, le temps de retour sur investissement est supérieur à la durée de vie des panneaux photovoltaïques, l’investissement pour un tel projet ne semble pas "viable".

il ne faut pas oublier que le soleil est une source d’énergie renouvelable gratuite et exploitable partout. Cette ressource est non fossile et non tarissable, donc nous ne devons pas oublier le gain précieux sur l’environnement de l’utilisation de cette source d’énergie

De plus, lors de cette étude, dans nos hypothèses de départ, nous sommes partis avec un cas très défavorable où nous étions producteur sans engendrer d’excédent de production et donc nous nous privions d’un gain.net financier.

Il serait donc intéressant de réévaluer plus finement la consommation électrique d’un foyer dans un logement label HQE et ainsi déterminer l’excédent de production et le gain net annuel financier.

Les revenus issus d’une installation photovoltaïque de puissance inférieure ou égale à 3 kWc, détenus par un particulier (personne physique) ne sont pas imposables au titre de l’impôt sur le revenu à la condition que le producteur soit propriétaire d’installations PV impliquant au maximum deux points de raccordement.

Source : http://www.photovoltaique.info/Fiscalite.html#Impositiondurevenuphotovoltaquenbsp

Le cas le plus favorable pour un producteur que nous n’avons pas voulu aborder ici de par la philosophie de l’éco-quartier est la vente de la totalité de la production photovoltaïque et l’achat de l’électricité du réseau dont il a besoin. En effet, le prix de vente de l’électricité photovoltaïque est très supérieur au prix de l'achat de l'électricité du réseau.

Au 1er janvier 2010, les tarifs d’achat de l’électricité photovoltaïque sont les suivants :

58 c€/kWh pour les installations avec "intégration au bâti"
42 c€/kWh pour les installations avec "intégration simplifiée au bâti"
31.4 c€/kWh pour les installations au sol

Lors de notre dimensionnement et notre chiffrage, nous sommes toujours partis sur les hypothèses les plus favorables et des ordres d’idée de tarif, une étude par un professionnel serait beaucoup plus fine et permettrait de déterminer réellement les besoins des logements.

De plus, nous nous sommes mis dans un cas où nous étions raccordés au réseau, il serait bon de voir le cas d'un site isolé.


- Maison de retraite :

Le temps de retour sur investissement est inférieur à la durée de vie des panneaux photovoltaïques, l’investissement pour un tel projet semble viable.

Cependant,  nous avons fait une estimation grossière du budget énergétique, il serait donc très intéressant de le réévaluer plus finement.

Lors de notre dimensionnement et de notre chiffrage, nous sommes toujours partis sur les hypothèses les plus favorables et des ordres d’idée de tarifs et de subvention possible, une étude par un professionnel serait beaucoup plus fine et permettrait de déterminer réellement les besoins des logements.


Dans les deux cas :


Une telle étude est à réaliser par un professionnel, elle permettrait de valider de tels projets des points de vue technique et financier.


Nos résultats obtenus sont donc à prendre comme un travail grossier et de non spécialiste et SURTOUT à ne pas prendre comme une vérité absolue.