Traitement des données pluviométriques


Dans un premier temps, nous avons décrit la pluviométrie de la région Auvergne où se localise le département de Puy-de-Dôme et la commune de Champeix. Puis, nous avons analysé les données pluviométriques que nous avons récupérées sur un village voisin de Champeix (Plauzat, situé à 5km), pour en déduire la précipitation annuelle moyenne et le nombre de jours sans pluie, deux paramètres utiles dans les calculs à suivre.

 Auvergne

L’eau qui tombe en Auvergne est abondante, ce que la pluviosité moyenne, de l’ordre de 920 mm/an, confirme. Il faut de plus remarquer que la pluie est inégalement repartie sur cette région, en raison de son relief montagneux.

                              Figure 1. Carte de précipitations moyennes annuelles de la région d’Auvergne

On voit sur la carte que la précipitation moyenne annuelle sur Champeix est de l’ordre de 600 mm.

Champeix

Nous avons récupéré les données pluviométriques décadaires de 1996 à 2008 de la station de Plauzat, car parmi les stations météorologiques fournies par Météofrance, c'était celle la plus proche de Champeix.

Dans en premier temps, nous avons calculé le cumul annuel, ensuite la moyenne mensuelle pendant les dernières 13 années et enfin, le nombre de jours sans pluie.

  • Cumul annuel des précipitations

                                                       Figure 2. Cumul annuel des précipitations annuelles par an

On peut observer qu'en 2005 la précipitation est de 480 mm. C'est la plus faible des 13 dernières années. Au contraire, en 2008 on observe la précipitation la plus importante, avec 911 mm.

On effectue enfin la moyenne annuelle des précipitations pendant ces années: celle-ci s'élève à 636 mm. On utilisera ce chiffre dans le calcul du volume d'eau de pluie récupérable. Notons aussi que ce résultat est proche de la première estimation réalisée sur la carte ci-dessus.

  •  Moyenne mensuelle des précipitations

Figure 3. Moyennes mensuelles des précipitations

Nous pouvons observer que les mois de mai et août présentent les plus grandes précipitations avec 26 mm tandis que le mois de février présente la plus faible avec 7 mm. Pendant les mois de décembre, janvier, février et mars les précipitations sont faibles, ce qui signifie que le volume d’eau de la cuve de stockage dans cette période doit satisfaire les besoins d’eau de l'éco-quartier.

Les jours sans pluie

Nous avons décidé de définir toute période pendant laquelle il tomberait entre 0 et 0,2 mm d'eau comme un évènement sans pluie.

Ensuite, nous avons calculé les probabilités des évènements "pas de pluie pendant 10 jours consécutifs", "pas de pluie pendant 20 jours consécutifs" et"pas de pluie pendant 30 jours consécutifs", comme le tableau ci-dessous le présente.

Tableau 1. Périodes sans pluie sur le village de Champeix

Nous pouvons remarquer que :

  • Les évènements non pluvieux de 10 jours consécutifs ont une probabilité de réalisation de 83 %.


  • Les évènements non pluvieux de 20 jours consécutifs ont une probabilité

    de réalisation de 14 %.

  • Les évènements non pluvieux de 30 jours consécutifs ont une probabilité

    de réalisation de 3 %.

Nous pouvons voir qu'il est très probable d'observer 10 jours consécutifs sans pluie à Champeix. Néanmoins, la probabilité qu'il ne pleuve pas pendant 20 jours n'est pas négligeable pour autant. Nous choisissons donc d'adopter un nombre de jours sans pluie de 14 jours pour calculer le volume de la cuve.