Conclusion & Perspectives



Notre conception des futures habitations est la suivante : elles doivent être performantes au niveau thermique mais aussi au niveau environnemental. Il  faut donc garder en tête les points suivants :

·        

Limiter la consommation d’énergie

·        

Le bio-climatisme

·        

L’agencement des maisons

·        

L’utilisation des matériaux de construction de la région et des matériaux bons pour l’environnement (ex : isolants naturels)

·        

Favoriser l’isolation extérieure

·        

Etude précise des sols s’ il est envisagé de faire de la géothermie

·        

Penser au chauffage à bois

D’après nos résultats, le choix d’un chauffage par un système géothermique ne serait pas adéquat pour les habitations individuelles et locatives, puisque les temps de retour sur investissement sont très longs. En revanche, pour l’EPHAD, ce système devrait être correct.

 

Il faudrait absolument envisager un chauffage au bois dans l’éco-quartier, cette ressource étant abondante dans cette région. Nous n’avons pas eu le temps d’approfondir l’étude du chauffage au bois mais les quelques calculs réalisés montrent qu’il faut utiliser des poêles à bois pour la maison. Cela serait beaucoup plus rentable pour les propriétaires et tout aussi bon au niveau des rejets de gaz à effet de serre que la géothermie. Pour l’EPHAD, il faudrait peut-être utiliser une chaudière à granulés, puisque l’unité de compostage pourrait fournir les granulés et que l ’énergie fournie en trop par la chaudière pourrait soit servir en complément au chauffage de l’eau sanitaire rendant le système complètement autonome, soit être redistribuée vers des maisons individuelles.

Voici quelques calculs qui ont été réalisés pour l’EPHAD :

Avec la méthode trouvée sur le site suivant : http://www.energie-bois.ch/uploads/tx_ttproducts/datasheet/329dimensionierungF_01.PDF ; nous avons rapidement estimé le prix d’une telle installation et sa rentabilité par rapport au chauffage par géothermie.

Les données :

-         

Chaudière à bois de type turbo, 50W avec un prix de 7500€

-         

Un bois contenant 25% d’eau, avec un  PCI = 3 kWh/kg et une masse volumique = 450 kg/m3

-         

Le prix du stère de bois à 55€

-         

Le prix de la pose de la chaudière à 2000€

-         

Accumulateur de 1000L avec un prix de 1000€

-         

Un crédit d’impôt de 25%

Les résultats :

Les calculs ont été réalisés avec une feuille Excel. Vous pourrez trouver les détails du calcul dans la partie chaudière à bois en cliquant [ici].

On peut donc conclure que l’utilisation d’une chaudière à bois serait beaucoup plus rentable que la géothermie. Le temps de retour sur investissement est plus court et les économies annuelles meilleures. De plus, l'on pourrait coupler le système au chauffage de l’eau sanitaire en complément des panneaux solaires thermiques.