Modélisation du problème

Nous allons modéliser le problème afin de pouvoir déterminer la dimension du réseau à construire et la taille du bassin capable de recevoir les eaux de ruissellement.


Nous utilisons un logiciel exploitant un modèle de la famille SWMM. Le modèle SWMM (Storm Water Management Model) développé par la « United States Environmental Protection Agency » (EPA) en 1971 est utilisé majoritairement sur le continent Nord Américain.

figure 1: logiciel SWMM

Nous utiliserons la version 5.0. Ce logiciel présente l’avantage d’être en téléchargement gratuit sur le site de l’EPA (http://www.epa.gov/ednnrmrl/models/swmm/index.htm).

Nous reprenons les paramètres rentrés plus haut et les rentrons dans notre modèle. L’interface graphique du logiciel se présente comme suit :

figure 1 : visualisation du modèle


A l’extrémité du réseau nous définissons un bassin de rétention dont le rôle sera de nous permettre de quantifier la quantité d’eau transitant dans le réseau et dans le but d’estimer un dimensionnement de celui-ci.

Avant de commencer la simulation, il nous faut définir une pluie de projet. Nous choisissons de prendre une pluie de projet double triangle.

Les événements pluvieux ayant les conséquences les plus désastreuses sur les réseaux sont des pluies constituées d’une période de pluie intense relativement courte située à l’intérieur d’une séquence de pluie de quelques heures.

A l’aide de la méthode de Caquot (voir tableau ci-dessous), nous définissons la pluie qui nous servira à la modélisation :

figure 2 : coefficients méthode de Caquot

source : Polycopié d'Hydrologie Urbaine de M. Dartus


Champeix se trouvant dans la région 2, nous obtenons les coefficients pour a et b. La pluie de projet se présente donc comme suit :

figure 3 : données concernant la pluie de projet

Nous allons appliquer cette pluie sur l'ensemble des bassins versants pour différentes solutions afin de choisir le meilleur système d'évacuation.

(voir les résultats de la simulation)