Temps de retour sur investissement

Pour calculer le temps au bout duquel les frais d'achat et d'installation de la cuve seront amortis, nous avons commencé par parier sur une augmentation des prix de l'eau à Champeix sur les années à venir. Depuis dix ans, le prix de l'eau augmente régulièrement. Nous avons choisi de faire augmenter le prix du mètre cube d'eau de 1,5% chaque année. Actuellement dans le Puy-de-Dôme, le mètre cube coûte en moyenne 1,59€ (www.puy-de-dome.equipement.gouv.fr/article.php3).

Nous connaissons le volume d'eau de pluie récupérable par an. Il est aisé d'en déduire la somme économisée chaque année, en multipliant ce volume d'eau récupérée par le prix du mètre cube, augmentant de 1,5% chaque année. On procède ensuite au cumul de la somme économisée chaque année, et on conclut au bout de combien d'année on aura amorti la somme investie dans l'achat et l'installation de notre cuve. Ce calcul est illustré ci-dessous, dans le cas d'une maison mitoyenne libre. Pour la cuve en polyéthylène, le Temps de Retour sur investissement est de 16 ans pour le Pack et pour la solution d'achat séparé avec la pompe immergée. Il est de 17 ans pour la solution d'achat séparé avec le gestionnaire d'eau de pluie. Pour la cuve en béton, on constate que les temps de retour sur investissement sont beaucoup plus longs: 21 ans pour la pompe immergée et 22 ans pour le gestionnaire d'eau de pluie.

Tableau présentant le calcul du Temps de Retour sur Investissement dans le cas d'une maison mitoyenne en accession libre.

Récaputulatif des temps de retour sur investissement pour chaque type d'habitat

Pour chaque type d'habitat, nous avons construit un tableau similaire au précédent, et déterminé ainsi tous les temps de retour sur investissement, présentés dans le tableau ci-dessous.

Récapitulatif des temps de retour sur investissement en fonction du matériau de la cuve, du système de pompage et du type d'habitat

 

Solutions retenues

Le tableau ci-dessus nous a permis de nous décider sur la solution retenue pour chaque type d'habitat. Pour l'EPHAD, nous avons choisi de construire une cuve en béton. En effet, l'édifice etant amené à durer, nous voulons donc éviter d'avoir à changer la cuve et ainsi mettre en oeuvre des travaux qui perturberaient la vie des résidents de la maison de retraite. Nous choisissons d'installer un gestionnaire d'eau de pluie comme système de pompage, du fait de ces performances et de son automatisation. De plus cette technologie a le même temps de retour que la pompe immergée, technologie plus traditionnelle et moins autonome, problématique dans la cadre de l'EPHAD.

Pour les maisons mitoyennes, nous choisissons des cuves en polyéthylène, moins chères et faciles d'installation. Nous devons choisir entre le "Pack" (où le pompage sera effectué avec un gestionnaire d'eau de pluie) et la solution d'achat séparé d'une pompe immergée, de la cuve et autres accessoires, puisque ces deux solutions ont des temps de retour sur investissement identiques. Cependant, on remarque que la solution comprenant le gestionnaire d'eau de pluie est plus avantageuse car normalement, elle serait censée coûter plus cher que la solution incluant la pompe (un gestionnaire d'eau de pluie est bien plus onéreux qu'une pompe immergée). Or ici, ces deux technologies ayant des temps de retour sur investissement identiques, on s'oriente vers la technologie la plus performante, à savoir celle du gestionnaire d'eau de pluie, donc celle du pack en polyéthylène.