Conclusions

Rappel des solutions retenues pour les systèmes de récupération d'eau de pluie

Dans un premier temps, nous pouvons rappeler les caractéristiques des solutions choisies pour chaque type d'habitat. Elles sont résumées dans le tableau ci-dessous.

Tableau présentant le volume commercial des cuves achetées, leur matériau et leur coût d'équipement

Précisons que la technologie de pompage choisie est dans chaque cas celle du gestionnaire d'eau de pluie. En effet, lorsqu'il s'est agit de comparer cet appareil avec la pompe immergée, nous avons observé que le temps de retour sur investissement de chaque système était le même. Pour choisir, nous avons donc sélectionné la technique de pompage la plus performante, à savoir celle du gestionnaire d'eau de pluie, automatisé.

 

Type d'habitat pour lesquels la récupération d'eau de pluie est rentable

Ensuite, nous pouvons nous interroger sur la pertinence de l'installation d'un système de récupération d'eau de pluie quel que soit l'habitat considéré.

Tableau présentant le Temps de Retour sur Investissement et le pourcentage de réduction de facture en fonction du type d'habitat

Nous voyons que dans le cas des maisons mitoyennes en accession sociale, le temps de retour sur investissement est de 27 ans. Il dépasse la durée de vie de la cuve en polyéthylène que nous avons choisie d'installer, donc il serait peu judicieux d'envisager l'installation d'un système de récupération d'eau de pluie pour ce type d'habitat. De plus, le pourcentage d'économie réalisé pour ces maisons est particulièrement faible, ce qui confirme le fait que la mise en place d'une cuve serait peu avantageuse sur le plan financier pour les habitants de l'écoquartier.

En revanche, pour l'EPHAD et les maisons mitoyennes en accession libre, il est pertinent de récupérer l'eau de pluie, vu le temps de retour sur investissement raisonnable que nous obtenons (au moins inférieur à la durée de vie de la cuve en polyéthylène et en béton) et vu les pourcentages d'économies de factures réalisés.

 

La réutilisation de l'eau de pluie, vecteur de lien social et de convivialité au sein de l'écoquartier

En dernier lieu, nous tenons à souligner certains détails dans la mise en place de la récupération de l'eau de pluie sur le village de Champeix. Nous avons voulu respecter les valeurs de convivialité, de partage et de mixité sociale comme générationnelle au sein de l'écoquartier. C'est pourquoi nous avons privilégié des maisons mitoyennes, afin que les habitants des lieux puissent échanger autour d'une activité commune de jardinage ou de culture du potager. Nous avons également souhaité que le potager de la maison de retraite puisse être conjointement entretenu par les habitants de l'EPHAD et les habitants de l'écoquartier le souhaitant, afin d'intégrer pleinement les personnes agées à la vie du quartier au lieu de les exclure dans une zone à part où seules les familles et le personnel soignant auraient droit d'accéder.

Source: parispekin.yvoir.free.fr/images/Serbie/IMG_2891%20%20Personnes%20agees%20serbes%20saluant%20le%20ppav.JPG