Introduction

 Gestion & Valorisation des déchets par le Compostage

Etude de l'implantation d'un composteur collectif alimenté par les déchets putrescibles de l'écoquartier et les déchets verts de la communauté de communes des Puys et Couzes

 & Antoine LAVEINE

Présentation

La prise en compte de la gestion des déchets et leur valorisation sont deux points essentiels dans la conception d'un écoquartier. On ne saurait en effet imaginer le quartier "vert" du futur, équipé de technologies de pointe en matière d'énergies renouvelables et de filière biologique de traitement des eaux, comme un quartier où les déchets seraient simplement enlevés avec les ordures ménagères et aboutissant en centre d'enfouissement technique... Cela serait un paradoxe total!

Notre binôme a donc choisi de s'occuper que cette question épineuse et d'essayer de concevoir une filière de traitement des déchets innovante et écologiquement performante.

Nos deux critères prépondérants étaient :
- d'une part que la commune et/ou les habitants de l'écoquartier bénéficient directement du bénéfice de la valorisation des déchets.
- d'autre part que la population de l'écoquartier soit actrice de la gestion, du tri et donc de la valorisation de ses déchets.

Une première approche infructueuse

Notre choix s'était donc tout d'abord orienté vers la méthanisation des déchets putrescibles (triés par les habitants chez eux) de l'écoquartier et des boues de STEP (celle du village) qui constituent jusqu'alors un problème pour la commune qui ne sait rien en faire pour l'instant. La valorisation aurait quand à elle consisté en une production énergétique (biogaz) utilisée pour les maisons de l'écoquartier. Nous commencions alors notre travail sur cette technique de valorisation.

Cependant on avançant dans notre réflexion, plus précisément après avoir établi notre cahier des charges de binôme (lien) et effectué quelques estimations numériques, nous nous sommes rendus à l'évidence : ce projet n'était pas plausible et nous devions alors réorienter notre étude. En effet, les quantités de matières en jeu, la législation particulièrement lourde (ICPE, nouvelles lois de 2009) pour ce genre d'installations et leur incompatibilité avec le projet de "Champeix 2012 plus beau village de France" (car il s'agirait d'installations industrielles, totalement en désaccord avec un tel projet de village) ont constitué autant d'arguments pour réorienter notre projet de gestion & valorisation des déchets.

La réorientation de notre projet

Nous avons donc remis en question notre première approche et trouvé une nouvelle solution pour la problématique déchets : le compostage.

 

Ce tableau résume bien les paramètres qui ont influencé ce choix de réorientation:


Source : http://www.ecologie.gouv.fr/IMG/pdf/20010628-circ-dechets-orga-annexes.pdf

En effet, cette technique permet de valoriser les déchets putrescibles et déchets verts (type branches, broussailles...etc.) en un produit utile pour tous les jardiniers : le compost. Qui plus est, nous savions (suite à nos entretiens avec les élus locaux) que la commune dépense chaque année des sommes non négligeables pour acheter les engrais et fertilisants nécessaires pour sa campagne de fleurissement, inscrite dans la démarche "Champeix cité des jardins", elle même pierre angulaire du projet d'obtention du label "plus beau village de France" en 2012... Par ailleurs la situation rurale de la commune et de ses voisines engendre une grande quantité de déchets verts apportés chaque année aux deux déchèteries (Champeix et Besse --> plus de 900 tonnes!), qui doivent ensuite être broyés par un extérieur ce qui coûte de l'argent aux communes (40000 euros par an environ).

Notre idée, et c'est ce que nous allons étudier dans ce projet, est alors de mettre en place un composteur collectif proche de l'écoquartier, qui valorisera les déchets putrescibles des ménages de ce dernier et deviendra aussi le lieux d'apport et de valorisation des déchets verts de toute la communauté de communes. La population du quartier sera impliquée dans le bon fonctionnement de cette gestion des déchets et le compost récupéré sera mis gratuitement à la disposition (dans une proportion fonction des apports) des habitants et aussi des communes souhaitant fleurir leur cité.

Le travail que nous allons vous présenter

Par contre, l'implantation d'une plate-forme de compostage doit répondre à certaines exigences en termes de législation, d'exploitation et d'impact environnemental. Nous nous attacherons donc à répondre à ces critères en étudiant dans un premier temps le contexte réglementaire des installations de compostage ainsi que le contexte local du futur quartier (mais aussi plus largement de la communauté de communes). Il nous faudra aussi réfléchir à l'implication de la population et à une méthodologie stricte mais simple de tri des déchets. Les besoins techniques et humains ainsi que le dimensionnement seront ensuite évalués en fonction des quantités à traiter et en se basant sur l'étude préalable du processus biologique même du compostage. Enfin nous étudierons l'impact environnemental et social d'un tel composteur collectif (et plus généralement de l'implantation d'une telle filière de collecte) sur le site spécifique de l'écoquartier "La Rougère" à Champeix. 

Voici, à titre indicatif, le plan de notre étude.

I - Déchets de l'écoquartier et lien avec la communauté de communes : CONTEXTE
II - Du compostage au compost
III - Méthodologie de la collecte sélective et implication de la population
IV - Dimensionnement et coût de la plate-forme de compostage
V - Exploitation de la plate-forme de compostage
VI - Solution retenue "aire de compostage au coeur de l'écoquartier"
VII - Impacts environnementaux

Bonne lecture !